Florent Pagny présente sa fille Ael et fait des confidences

0
14

A 59 ans, Florent Pagny est un homme heureux. Quand il n’est pas en France pour sa carrière, il navigue entre le Portugal où il a admis avoir posé ses valises pour des raisons fiscales, et l’Argentine, terre dont il est tombé amoureux il y a des années. C’est ici, précisément en Patagonie, qu’il a reçu Gala pour évoquer sa vie.

L’interprète des tubes Ma liberté de penser, Savoir aimer, Si tu veux m’essayer ou encore Bienvenue chez moi a pris la pose avec sa fille Ael, aujourd’hui âgée de 22 ans. Une jeune femme née de son mariage avec sa femme Azucena. Avec la pandémie, elle a rejoint ses parents et son frère Inca, 25 ans, en Patagonie. “Nous sommes restés six mois tous les quatre, on ne s’y attendait pas et ça s’est super bien passé. De toute façon, nous n’avons jamais eu de conflits avec eux. Ils étaient contents de rentrer à la maison. Nous aussi“, précise le chanteur. Et la petite famille s’était même imposée un rituel : visionnage d’un film tous les soirs.

D’ordinaire, Florent Pagny et son épouse se retrouvent au quotidien en tête-à-tête puisque Ael étudie la photographie à l’école Parsons de New York et Inca passe du temps à Paris. Mais cela n’empêche pas les enfants d’avoir une belle relation avec leurs parents. Interrogée par Gala, Ael a décrit quel type de papa est Florent : “100 % à la cool. Il adore dire qu’Inca et moi, nous ne lui appartenons pas, pourtant je sais que c’est un papa protecteur mais discret. Il veille sur nous, même à distance. Il nous donne toujours de bons conseils. Mais il n’est jamais intrusif, il nous laisse libres à partir du moment où tout se fait dans les règles et que nous sommes heureux“, dit-elle

Un son de cloche assez similaire de la part du coach de The Voice. “Moi, je suis un papa cool, mais un peu particulier, car je suis soit en tournée, soit en tournage, soit je reste à la maison pour une période déterminée. Je suis un drôle de papa mais je les ai toujours amenés à vivre des aventures hors normes pour compenser mes lacunes sur l’éducation. Comme les embarquer à Miami pour qu’ils apprennent l’anglais, revenir en Argentine pour y suivre des études d’agriculture et comprendre un peu mieux comment on travaille la terre“, dit-il. Et le chanteur de reconnaitre une chose essentielle : “Azucena a fait tout le boulot ! C’est une vraie mère poule. Elle a assuré la scolarité, le quotidien, la vie de famille.”

Gala, édition du 6 mai 2021.