Florent Peyre, bientôt un 2e enfant ? Ses convictions évoluent, il s’explique…

0
52

L’humoriste révélé dans l’émission On ne demande qu’à en rire de Laurent Ruquier est de retour avec un nouveau spectacle intitulé Florent Peyre Nature, un show largement en faveur de l’écologie, une cause que le comédien et comique porte haut dans son coeur. Celui qui avait avoué ne pas vouloir plus d’un enfant pour protéger l’environnement, est revenu sur les liens entre son engagement et sa paternité dans les colonnes de Voici.

D’abord questionné sur la pratique de l’écologie, Florent Peyre, 41 ans, a confié avoir bousculé sa vie pour la planète. “J’ai arrêté le scooter, on achète en vrac, on mange des produits locaux et de saison. Alors c’est sûr, on passe de nombreux mois à manger des pommes, des poires, des patates et des poireaux… mais tant pis, hors de question de manger des tomates en décembre, a-t-il déclaré avant de poursuivre, et je suis content parce qu’on s’aperçoit qu’en éveillant notre fils à l’écologie, il a déjà acquis des réflexes. Par exemple, il sait que les composants des gâteaux industriels ne sont pas bons pour la santé.

Un fils Marius, 6 ans, que Florent Peyre envisageait comme son premier et dernier lorsqu’il avait déclaré pour Télé-loisirs : “On est déjà assez nombreux sur Terre, je me dis qu’un enfant par famille, c’est déjà bien. Entre le Covid et le réchauffement de la planète, l’ambiance est un peu spéciale… Forcément, on divise la consommation. Parce que les couches lavables, ça reste un vrai problème.” Une résolution qui, semble-t-il, n’est plus d’actualité pour l’humoriste marié à Virginie Stref. “J’ai réfléchi et je me dis que d’un côté un enfant, ça multiplie la consommation, mais en même temps, si j’en ai un autre et que je l’élève comme Marius, ça peut être bien… donc rien n’est fermé” a-t-il expliqué pour nos confrères de Voici.

Le comédien, qui affirme avoir eu un “déclic écologique en lisant 2 degrés de trop de Yann Arthus-Bertrand” a confié la mise en scène de son spectacle à Eric Métayer, alors que la musique est composée par Pascal Obispo.