Accueil Pure Cinema Francis Huster et Cristiana Reali : Retrouvailles des ex pour un triste...

Francis Huster et Cristiana Reali : Retrouvailles des ex pour un triste évènement

0
26

En 2008, Cristiana Reali mettaient fin à leur belle histoire d’amour. Depuis, ils ont chacun refait leur vie. Et la rupture n’a pas empêché le couple de garder le contact. Le 10 septembre 2021, on a ainsi pu voir les deux artistes côte à côte à Paris.

C’est à une bien triste occasion qu’ils se sont retrouvés : les obsèques de l’acteur Jean-Paul Belmondo. Après un hommage national rendu la veille – qui s’est terminé par le cercueil du défunt coincé dans un ascenseur ! – les proches de l’inoubliable star des films Le Magnifique ou Le Professionnel avaient rendez-vous pour un ultime adieu dans le 6e arrondissement de la capitale. Précisément, une cérémonie se tenait à l’église de Saint-Germain-des-Prés. Francis Huster, en costume noir, a été vu dans la foule des badauds discutant sur les marches avec son ancienne compagne Cristiana Reali, caché par des lunettes de soleil. Pour rappel, le couple a été ensemble de 1991 à 2008 et a eu deux filles : Élisa (née en 1998) et Toscane (née en 2003).

Depuis leur séparation, Huster et Reali ont chacun mené leur vie. L’acteur et réalisateur avait un temps été soupçonné d’être en couple avec la jeune comédienne Gaia Weiss avant que tous deux ne démentent. Les anciens amants font toutefois attention à ne pas exposer leur vie privée ces dernières années…

Francis Huster se devait d’être là pour saluer la mémoire de Jean-Paul Belmondo, mort le 6 septembre à 88 ans, puisqu’il est le dernier réalisateur à l’avoir fait tourner. En effet, le défunt comédien avait joué dans le film Un homme et son chien, réalisé par Huster, sorti sur les écrans en 2009. Cela faisait sept ans qu’il n’avait pas tourné, en raison d’un AVC. “Il a eu le courage de se battre jusqu’au bout et de trouver que dans la vie, en pleine lumière, pas dans les salles obscures, il fallait aimer jusqu’au bout“, a déclaré Francis Huster en marge des obsèques, rapporte Le Parisien.