Accueil Pure Cinema Franck Dubosc : Sa demande en mariage à Danièle gâchée par… un...

Franck Dubosc : Sa demande en mariage à Danièle gâchée par… un problème gastrique

0
23

Il n’est pas qu’un petit rigolo, à la vie comme à la scène. papa de deux enfants – Raphaël, 11 ans et Milhan, 9 ans – il avait même songé à une demande en mariage aux allures de conte de fées, à la hauteur de cette jolie histoire d’amour… jusqu’à ce qu’un événement peu glorieux ne l’en empêche.

J’ai dû faire ma demande en plusieurs fois

Franck Dubosc et Danièle ont bien fini par se dire “oui“, à Neuilly, le 19 juin 2009. C’est la case fiançailles qui a davantage posé problème, puisque les projets de l’acteur ont été un poil ruinés par un problème intestinal. “J’ai demandé ma compagne en mariage il y a une semaine et demie, racontait-il dans l’émission La tête dans les étoiles, cette même année, à Laurent Boyer. J’ai dû faire ma demande en plusieurs fois. Au début, je n’ai pas pu car elle était malade, une petite gastro…

Il avait tout prévu. La bague, le week-end au vert, le dîner au restaurant. Mais comment deviner que Danièle allait se tordre de douleur au moment où il allait poser le genou à terre ? En lieu et place, il avait bien tenté de positionner la bague sous les coussins de sa chérie, véritable princesse au petit pois… mais celle-ci s’était endormie comme une souche. C’est finalement le lendemain soir, quelques gouttes de sueur épongées plus tard, que Franck Dubosc a pris la parole et a demandé à sa chérie de s’unir à lui pour le meilleur et pour le pire.

Je ne sais pas si on peut appeler ça un coup de foudre

Ils vécurent donc heureux et eurent beaucoup d’enfants. Franck Dubosc a rencontré Danièle, de 10 ans sa cadette, en 2006 à Monaco. “Je travaillais chez NRJ et on organisait un festival d’humour, se souvenait-elle, auprès de Karine Le Marchand, dans un épisode d’Une ambition intime. Je ne sais pas si on peut appeler ça un coup de foudre, mais j’ai tout de suite flashé. Je le voyais comme ça, sur scène, un beau gosse, avec ses pommettes, qui souriait timidement, et je me disais : ‘Comment il peut faire ce métier en me paraissant si timide ?’ Et j’ai tout de suite vu une personne hyper sensible, hyper simple, hyper humble en fait.” La recette du bonheur ? La leur, en tout cas…