Franck (L’amour est dans le pré 2021) brave un interdit, une prétendante a déjà mis sa maison en vente

0
13

Suite des speed-dating à Paris pour les agriculteurs de vierge jusqu’à 40 ans. “Si elles sont toutes comme ça, les boules pour le choix“, a avoué l’agriculteur. Il n’a d’ailleurs pu se retenir de faire la bise à la première à la fin d’un rendez-vous. “Ca va être un cluster chez Franck“, a plaisanté Karine Le Marchand et de préciser que tout le monde a été testé avant de venir. “Mais quand même, il va falloir respecter la distanciation sociale“, a ajouté la présentatrice.

Anne-Lise, professeure de lettres de 40 ans, a été “un gros coup de coeur” lors de l’ouverture des courriers. Du look au caractère, elle a fait sensation. Elle est aussi chasseuse, habite dans la forêt, a des animaux… Mais grosse pression quand elle lui a annoncé : “J’ai déjà demandé ma mutation, ma maison est en vente.” La prétendante se projetait déjà avec lui et s’est renseignée sur les arbres pour faire bonne impression. “Ce n’est pas sensuel, mais c’est une évidence pour moi“, a confié Karine Le Marchand. Elle ne s’est pas trompée !

Anne-Cécile (51 ans), Nathalie et Judith ont ensuite échangé avec l’agriculteur, mais il n’y avait pas d’amour dans l’air. Cécile a fermé la marche. Et en parlant d’elle, il avait les larmes aux yeux car il a eu un “gros gros gros gros coup de coeur” lors de la lecture de sa lettre. “Je n’en ai pas dormi quand j’ai lu son courrier. Elle a tout ce que je recherche. Elle a les yeux de Line Renaud“, a-t-il précisé. Il n’a donc pu s’empêcher de la complimenter dès son arrivée. Et, bonne nouvelle, le feeling est immédiatement passé.

Sans surprise, Franck a choisi Cécile. Et son autre choix s’est tourné vers Anne-Lise.