François Berléand élève ses enfants sans pression : “Mon fils m’en a voulu”

0
127

François Berléand n’a pas vécu une enfance très heureuse, marquée par le début de ses séances de psychanalyse à l’âge de 10 ans. Un travail sur lui très précoce qui l’a “détruit“, comme il l’avoue dans son interview accordée à VSD (numéro du 30 janvier 2020), réalisée chez lui, dans le 13e arrondissement de Paris. Sa relation compliquée avec sa maman n’y était certainement pas pour rien.

À lire aussi

Afin de ne pas reproduire ce qu’il a vécu, la pression imposée par sa mère, François Berléand a choisi d’élever ses quatre enfants (ses deux aînés, Fanny, née en 1983, et Martin, né en 1979, et ses jumelles de 11 ans Alice et Adèle) d’une tout autre façon. Pas de pression ne veut cependant pas dire pas de règles. “Avec mes enfants, ça a toujours été très simple : ‘Vous ne m’emmerdez pas, je ne vous emmerde pas.’ (Rires.) Vous êtes polis, ne faites pas de bruit. Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse. Pas besoin d’être premiers de la classe, vous passez normalement, partage-t-il. Je leur ai donné tout l’amour que je pouvais. Ils n’ont jamais eu de pression, contrairement à ce que j’ai vécu avec ma mère, qui se sacrifiait pour moi.

Si beaucoup d’enfants auraient aimé avoir la liberté que François Berléand a offerte aux siens, son aîné, Martin, aurait aimé être plus cadré. “Mon fils m’en a d’ailleurs voulu de ne pas avoir été assez sévère avec lui. Mais bon, si je l’avais été, il me l’aurait reproché aussi !“, confie-t-il. Père et fils sont malgré tout sur la même longueur d’onde, puisqu’ils partagent l’amour du cinéma. Martin est producteur et acteur. Ils ont joué ensemble dans Camille Claudel sorti en 1988 avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu.

Adèle et Alice ont elles aussi l’univers du septième art dans la peau puisque les jumelles jouent toutes les deux dans le dernier film de leur papa, L’Esprit de famille, en salles depuis le 29 janvier.

L’intégralité de l’interview de François Berléand est à retrouver dans VSD, en kiosque le 30 janvier 2020.