Freaky Friday : Que devient Ryan Malgarini, le “petit frère” de Lindsay Lohan ?

0
149

Le rôle du petit frère agaçant est peut-être récurrent dans les comédies Disney. Mais lui l’a interprété à la perfection. En 2003, Freaky Friday mettait en scène la relation mère/fille de Lindsay Lohan et Jamie Lee Curtis, qui échangeaient leur enveloppe corporelle le temps d’une journée avant de se réconcilier dans la joie et les larmes. Outre ce duo sélectionné à la perfection, les spectateurs n’avaient d’yeux que pour une personne : le sexy, le suave, le musclé Chad Michael Murray, qui jouait à l’époque le beau gosse dans… à peu près tout, de Comme Cendrillon aux Frères Scott en passant par quelques épisodes de Dawson. Mais non loin de là, dans la demeure des Coleman, résidait une jeune graine de talent qui n’attendait que de s’épanouir : Ryan Malgarini, l’agaçant, le trognon petit Harry.

À lire aussi

Quand Freaky Friday est sorti au cinéma, il n’avait que 11 ans. Autant dire qu’il n’a pas souhaité abandonner sa carrière d’acteur après avoir joué dans la cour des grands. Et pendant que Lindsay Lohan enchaînait les petits séjours en établissements carcéraux puis les ouvertures d’établissements de nuit en Grèce, son ancien frère de fiction peaufinait sa filmographie. En toute discrétion, certes, mais l’effort mérite d’être salué.

Ryan Malgarini a commencé très tôt à convoiter une carrière d’acteur. Il regardait sa grand-mère Gloria jouer dans des publicités et a fini par la rejoindre devant les caméras. Son premier rôle date de 2002, juste avant Freaky Friday, dans le film The United States of Leland. De nos jours, il se fait plutôt rare à l’écran… mais n’en est pas complètement absent pour autant. Le comédien de 27 ans a joué dans des épisodes de Malcolm, de Bones, plus récemment de Teen Wolf et de la série Mom. En 2014, il obtenait le rôle vedette du film The Young Kieslowski et sera prochainement à l’affiche d’un long métrage indépendant présenté en janvier 2020 au festival Sundance intitulé Dinner in America. On ne sait pas, en revanche, s’il continue à faire les 400 coups pour embêter Lindsay Lohan. Toujours est-il qu’ils ne se suivent pas sur les réseaux sociaux…