Frédéric Deban (Sous le soleil) revient sur son calvaire : “J’avais des pensées suicidaires”

0
17

Tout allait bien dans la vie de Frédéric Deban lorsqu’en 2014, alors au Brésil, il est pris dans une bagarre le jour de son cinquantième anniversaire. “Je m’en suis mêlé et une bouteille de bière s’est éclatée sur mon front. Le lendemain, je me suis réveillé sourd avec un bruit dans ma tête que je n’arrivais absolument pas à identifier. Un son à la Dark Vador”, se rappelle-t-il, dans d’émouvantes confessions faites au Figaro TV Magazine, ce jeudi 6 mai.

L’acteur de 56 ans décide alors de rentrer en France pour subir une batterie d’examens afin de connaître les raisons de son problème d’audition. Lorsqu’on lui diagnostique des acouphènes, il ne sait pas bien de quoi il s’agit. “J’ai découvert le mot. Avant cela, je n’en avais jamais entendu parler”, avoue-t-il.

J’ai surtout essayé de ne pas sombrer dans la folie

Malheureusement, il va vite comprendre les difficultés de ce problème auditif. “Les trois premières années, je n’ai pas beaucoup dormi. J’ai surtout essayé de ne pas sombrer dans la folie. J’avais des pensées suicidaires. Être sourd de naissance, c’est une chose, le devenir, quand on a connu les sons de la vie et qu’on est un fou de musique comme moi, c’en est une autre”, dévoile Frédéric Deban.

Cet handicap m’a tout volé: la vie sociale, la libido…

Face à cette situation désespérée, l’acteur, qui a déjà évoqué son problème par le passé, a trouvé un moyen de s’en sortir. “L’écriture a été mon exutoire, déclare-t-il. Le suicide n’est pas dans mon ADN. Si j’avais dû le faire, je l’aurais fait beaucoup plus tôt. Je préfère lutter et me bagarrer.” Les acouphènes vont provoquer beaucoup de dégâts comme il l’explique : “Cet handicap m’a tout volé: la vie sociale, la libido…”.

Frédéric Deban décide alors de faire une opération, le dernier moyen pour retrouver une vie normale. Une chirurgie au niveau du cerveau très compliquée, qu’il a mis trois ans avant d’accepter, puisqu’il risquait une paralysie faciale. “Au cours de l’opération de 3h30, le chirurgien passe à trois millimètres du nerf facial. Si tel avait été le résultat, les roues du bus auraient été pour moi”, assure-t-il.

Finalement, les choses se sont arrangées pour l’acteur, qui avait fait polémique en accusant Brigitte Bardot d’incivilités il y a quelques années, qui a pu s’en sortir. Aujourd’hui parrain de l’association L’Oreille blanche, il se bat pour les droits des sourds et malentendants au quotidien.