Gardé contre son gré, un candidat de télé-réalité chinoise libéré après 2 mois d’enfer

0
9

Les télé-réalité d’enfermement vous ont toujours effrayé, voire mis mal à l’aise ? Vous avez bien raison. Vladislav Ivanov a vécu une expérience digne d’un bon thriller. Regrettant sa participation à un télé-crochet chinois, ce Russe a supplié le public de bien vouloir l’éliminer. Après deux mois d’enfer, le jeune homme est enfin parvenu à quitter le programme.

Hyper populaire en Chine, l’émission télé Produce Camp 2021 est une sorte de X-Factor où plusieurs artistes masculins passent des castings et doivent créer un groupe de K-Pop de 11 membres. Au départ, Vladislav Ivanov n’a même pas été recruté pour son talent musical, mais bien pour enseigner le mandarin à deux candidats japonais de l’émission. Séduite par son physique, la production lui a proposé d’être candidat.

Problème : après quelques semaines de travail forcé dans l’émission, un tournage constant et des centaines d’heures de cours de danse, Vladislav Ivanov n’en pouvait plus et était décidé à partir. Un départ impossible, sous peine de devoir payer une lourde amende. Décidé à quitter le programme coûte que coûte, celui que le programme avait renommé Lelush faisait exprès de rater sa performance à chaque passage à la télévision. “Ne m’aimez pas, ça ne mènera à rien, assurait-il dès le début.

Amusés par son calvaire, les téléspectateurs avaient fait en sorte de le maintenir pendant près de deux mois au concours. Son manque d’implication était perçu comme un véritable élément comique pour le public. “Merci de votre soutien. Je peux enfin quitter mon boulot !“, écrivait-il dimanche sur son compte Weibo, le réseau social chinois. Un long parcours.