Gérard Depardieu charge Poutine et ses “dérives inacceptables”

0
46

L’acteur de légende Vladimir Poutine ! Qui plus est, assez nettement cette fois, alors qu’il avait appelé aux négociations début mars. On se souvient que les deux hommes étaient amis et ont été vus ensemble. On connait par ailleurs, la proximité du comédien avec la Russie de manière générale dont il est même devenu un citoyen. Aussi, on était en droit d’attendre, du célèbre interprète de Cyrano de Bergerac qu’il nous livre sa vision des événements tragiques qui bouleversent l’Est de l’Europe.

Ainsi, ce jeudi, Gérard Depardieu a dénoncé “les folles dérives inacceptables” de Vladimir Poutine, annonçant que la totalité des recettes de ses concerts prévus début avril au Théâtre des Champs-Élysées “reviendra aux victimes ukrainiennes“. En effet, ce dernier se produira sur scènes trois soirs de suite pour chanter les chansons de Barbara dont il était l’ami. “Le peuple russe n’est pas responsable des folles dérives inacceptables de leurs dirigeants comme Vladimir Poutine“, a poursuivi dans un communiqué à l’AFP la star, qui avait fait l’éloge du dirigeant russe dans le passé. “La totalité des recettes des trois concerts que je donne au Théâtre des Champs-Élysées (…) reviendra aux victimes ukrainiennes de cette tragique guerre fratricide (…) J’ai toujours eu un penchant singulier pour le peuple russe si bien décrit par Dostoïevski, Tolstoï, Gogol, Pasternak et tant d’autres artistes… Tchaïkovski, Prokofiev, Chostakovitch” a également affirmé l’acteur à l’AFP.

Le monstre sacré du cinéma français, qui possède les nationalités française et russe, avait obtenu un passeport russe en janvier 2013, sur fond de désaccord avec la politique fiscale du président François Hollande. Depuis, Gérard Depardieu n’a eu de cesse de vanter sa nouvelle patrie, la Russie, une “grande démocratie”, et de faire les éloges de Vladimir Poutine, qu’il avait notamment comparé au pape Jean Paul II.