Gianmarco (Top Chef 2020) éliminé : “J’ai essayé de cacher la misère”

0
179

À l’issue du deuxième épisode de Top Chef saison 11 diffusé mercredi 26 février 2020 sur M6, un candidat a été éliminé. Après les départs d’Arthur et Maxime, Gianmarco a à son tour rendu son tablier. Ce chef italien de 28 ans, qui faisait partie de la brigade de Paul Pairet, revient sur son expérience dans le concours culinaire.

À lire aussi

Vous êtes éliminé après un début de programme si prometteur…

En fait, je ne m’y attendais pas du tout. Je pensais aller plus loin que ça et ce qui me dérange le plus, c’est que je suis sorti sur un plat que je connais bien, la betterave. C’est un produit que j’adore utiliser. Mais j’ai eu plein de problèmes techniques, comme le siphon qui ne marchait pas, chose que je connais bien… Donc j’espère ne pas avoir déçu Paul Pairet et les gars de mon équipe. C’est surtout ça qui me rend nerveux. Ce qui m’embête aussi, c’est que les gens vont se souvenir de Gianmarco comme du gars qui est sorti dès le début, alors qu’ils ne savent pas qu’avant, il y a ce gros casting.

Lors de la dernière chance, comprenez-vous les critiques des chefs ?

Oui bien sûr ! Je les ai comprises et je suis tout à fait d’accord. Ça ne ressemblait à rien, c’était très laid et surtout j’ai essayé d’ajouter des ingrédients pour cacher la misère et ça a caché le goût de la betterave. J’ai voulu trop faire.

Que pensez-vous du choix de Paul Pairet de vous envoyer en dernière chance ?

Pas déçu, mais je ne m’y attendais pas. Mory avait déjà fait la dernière, donc il n’allait pas être renvoyé. Il y a toujours ce côté déception, mais je comprends aussi, Paul Pairet ne nous connaissait pas encore et ne savait pas trop sur quels critères nous envoyer.

J’ai eu une petite brûlure en cuisine

Quel a été le meilleur moment de votre aventure ?

Un des plus beaux moments, c’est quand Paul Pairet m’a sélectionné dans son équipe. Et aussi quand j’ai eu les 4 verts des chefs, c’est les moments qui m’ont fait vibrer le plus dans l’émission.

Quel a été le moment le plus difficile de votre aventure ?

C’est le moment de la dernière chance. Mais celui qui m’a fait craquer, c’est celui où j’ai dû enlever mes manchettes violettes pour les passer à Justine. C’était triste, pas pour Justine, parce que j’adore Justine, mais juste parce que ça signifiait beaucoup.

Sur l’épreuve de la cuisson en croûte, Nastasia se blesse… Avez-vous vécu une mésaventure similaire en off ?

Non, je ne me suis pas blessé en off. J’ai pris une petite brûlure en sortant de la cuisine lors de la première épreuve, mais pas de blessures.

Justine fait le buzz avec son sourire XXL et sa bonne humeur Est-elle vraiment comme ça en off ?

Elle est vraiment comme ça, elle ne surjoue pas. Elle est tout le temps un peu sur un nuage, elle est comme ça dans les loges aussi et c’est pour ça qu’on l’adore. Elle mettait la bonne humeur dans les loges, c’est très positif.

Je suis derrière Mory et Adrien

Adrien semble un peu trop détendu à l’écran. L’est-il réellement au quotidien ?

Adrien et Mory, ce sont des gens que je côtoie toujours en dehors de l’émission. Adrien, c’est vrai que c’est pas le mec qui crie tout le temps, mais il est hyper sympa et cool. C’est sûr qu’il n’est pas pressé, mais il a toujours envie d’aider les autres, et il est hyper gentil.

Qui voyez-vous gagnant de Top Chef ?

J’aimerais bien que ce soit Adrien ou Mory parce qu’ils le méritent. Et David aussi, avec qui j’ai un rapport un peu particulier parce qu’on était au casting ensemble, donc on était assez proche.

Comment avez-vous vécu votre première expérience télé ?

C’était très bien. Je pensais que ce serait plus stressant que ça. Mais en fait, dès que la caméra s’allume, la pression part. On reste soi-même et j’ai trouvé ça assez cool.

Craignez-vous pour votre restaurant si le coronavirus arrive jusqu’en France ?

Un peu, mais après, je sais qu’on est assez propre. Les télé et les médias, c’est sûr qu’ils nous font très peur, mais après, il faut être capable de surmonter tout ça et essayer de faire au mieux.

J’aimerais bien ouvrir un restaurant

Y a-t-il déjà eu des retombées positives sur votre restaurant depuis votre participation ?

Oui, c’est bizarre à dire, mais on est complet toute la semaine ! Et c’est marrant parce qu’il y a des gens qui m’ont reconnu dans la rue, pour prendre des photos, même en seulement une émission. C’est assez cool, je ne m’y attendais pas. J’ai eu aussi pas mal de messages sur Instagram, des gens qui me disaient qu’ils espéraient que j’aille loin. Ça encourage.

Envisagez-vous de refaire de la télé ?

J’aimerais vraiment bien. J’attends de voir et j’espère que quelqu’un me contacte maintenant.

Quels sont vos projets ?

J’aimerais bien ouvrir un restaurant dans les deux ans qui viennent. Un restaurant dans mon style, un peu street où on mange avec les mains, mais toujours avec des produits quali. Ce serait à Paris. En attendant, je me consacre bien au restaurant, La Goguette, parce que c’est ma première place de chef dans un beau restaurant. Donc je vais faire des tests, apprendre à manager les gens, apprendre à déléguer…

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.