Gilbert Sigrist : Mort du pianiste de Barbara, Bécaud et Aznavour

0
190

Gilbert Sigrist est mort dans l’après-midi du 2 mai 2020, à Montbéliard (Doubs), des suites d’une longue maladie. Le pianiste et chef d’orchestre avait 82 ans. La triste nouvelle a été annoncée par son fils Laurent à L’Est républicain.

À lire aussi

Ce dernier a tenu à rappeler, à juste titre, que son père a travaillé avec Barbara et qu’il a eu le droit de poser sa voix sur son titre Dis, quand reviendras-tu ?, sorti en 1987 et figurant sur l’album Chatelet 87 Volume 2 : “Mon père a été son premier pianiste. C’est lui qu’on entend jouer lors de l’enregistrement de ce morceau.

La carrière de Gilbert Sigrist prend son envol dans les années 60, lorsqu’il part en tournée avec Rika Zaraï. En 1964, il fait la rencontre de Gilbert Bécaud, dont il devient le pianiste puis le chef d’orchestre de 1964 à 1978. De 1995 à 2000, il travaille sous la houlette de Charles Aznavour.

Après son apogée, Gilbert Sigrist a continué la musique avec son fils Laurent, bassiste, au sein du Gilbert Sigrist Trio. Le trio a relayé sa mort sur sa page Facebook, retraçant sa belle carrière. “Compositeur, arrangeur, pianiste et chef d’orchestre. Gilbert a eu deux vies, il a accompagné comme pianiste Barbara, Leo Ferré, Gilbert Becaud et Aznavour et de nombreux autres musiciens. Comme compositeur, il a créé une comédie musicale inspirée du mystère sacré de la Bible, La Plus Belle Histoire, avec Georges Auric du groupe des six, dont le titre principal Les Temps Viendront fut interprété par Gilbert Becaud avec des textes de Louis Amade, il a aussi collaboré avec Jean-Jacques Perrey dans Dynamoog. Gilbert a ensuite mené une carrière de jazzman avec son fils Laurent Sigrist, bassiste, et Francis Wininger à la batterie au sein du trio le Gilbert Sigrist Trio dont il était très fier“, a-t-il été résumé.