Accueil Pure Buzz Grammy Awards : Taylor Swift et Kendrick Lamar grands vainqueurs

Grammy Awards : Taylor Swift et Kendrick Lamar grands vainqueurs

0
710

Les prix les plus prestigieux de l’industrie musicale mondiale ont été remis hier soir à Los Angeles. Taylor Swift a raflé le prix le plus prestigieux des Grammy Awards grâce à son album  «1989»,après l’avoir déjà emporté en 2010 pour «Fearless».

grammy 58

L’album « 1989 », qui est sorti en 2014 , l’a emporté face à « To Pimp a Butterfly », l’opus de Kendrick Lamar, une autre sensation mais du rap cette fois, qui avait pourtant su saisir l’air du temps et l’indignation d’une Amérique devenue plus consciente du racisme et des violences policières à l’encontre des Noirs. Une prestation coup de poing qui époustouflé par sa force et son engagement.

taylor swift grammy

À seulement 26 ans, Taylor Swift devient la première femme à remporter à deux reprises le plus important trophée de l’industrie musicale. Son précédent opus « Fearless » avait été distingué en 2010, et Swift qui l’avait enregistré à seulement 20 ans reste la plus jeune artiste à avoir remporté l’album de l’année.

« Je voudrais dire à toutes les jeunes femmes, qu’il y aura toujours quelqu’un pour diminuer votre succès ou s’approprier votre réussite  », a lancé la chanteuse en recevant son prix. Nul doute qu’il s’agissait d’une pique lancée à Kanye West qui a tenu des propos misogynes à l’encontre de la chanteuse dans une de ses chansons et qui a prétendu être à l’origine de son succès phénoménal. Notons que « 1989 » a enregistré les plus grosses ventes d’un album aux États-Unis en une décennie lors de sa sortie à l’automne 2014, mais a depuis été détrôné par le « 25 » d’Adele, qui est sorti fin 2015 et donc trop tard pour figurer au palmarès de la cérémonie de cette année.

Kendrick Lamar met le feu aux Grammys

C’est incontestablement l’un des grands moments de la soirée avec l’hommage rendu par Lady Gaga à David Bowie. L’autre grand gagnant de la soirée avec 5 Grammys, dont le meilleur album rap, Kendrick Lamar a littéralement enflammé la scène des Grammys avec une interprétation bluffante de titres de son dernier album, évoquant les violences contre les Noirs aux États-Unis et les bavures policières .

Kendrick Lamar

Le maître de cérémonie LL Cool J n’avait pas exagéré en assurant que le rappeur Kendrick Lamar allait produire une performance qui ferait polémique. En effet, ce dernier a ouvert sa prestation en entonnant « The Blacker the Berry » sur un rythme plus rock que sur son disque, en menottes et entraves, avec un faux oeil au beurre noir, dans un décor de prison.

Il était entouré de danseurs qui brisent leurs chaînes et se lancent dans une chorégraphie frénétique évoquant rébellion et mort, avec des lumières en ultra-violet faisant apparaître des lignes de squelettes sur leurs vêtements.

Il a enchaîné sur « Alright », titre évoquant les violences policières contre les Noirs et devenu l’hymne non-officiel du mouvement protestataire Black Lives Matter. Devant un parterre de vedettes transportées, il a terminé la chanson seul dans un rap viscéral, récoltant une ovation debout.

Notons que Rihanna a brillé par son absence durant la cérémonie puisqu’elle a dû annuler sa performance pour protéger ses cordes vocales menacées par une forte bronchite.

Les vainqueurs des Grammy Awards

 – Meilleur album

Taylor Swift, « 1989 »

– Meilleur enregistrement

Mark Ronson feat. Bruno Mars, « Uptown Funk »

– Meilleure chanson

Ed Sheeran, « Thinking Out Loud »

– Artiste révélation de l’année

Meghan Trainor

– Meilleur album rap

Kendrick Lamar, « To Pimp a Butterfly »

– Meilleur album rock

Muse, « Drones »

– Meilleur album de musique Dance/Electro

Skrillex and Diplo, « Skrillex and Diplo Present Jack Ü »

– Meilleur album de musique alternative

Alabama Shakes, « Sound & Color »

– Meilleur album de comédie musicale

« Hamilton »

– Meilleur album pop

Taylor Swift, « 1989 »

– Meilleur album de musique du monde

Angelique Kidjo, « Sings »

– Meilleur album parlé

Jimmy Carter, « A Full Life : Reflections at Ninety »

Résumé de la cérémonie en 2 minutes en vidéo