Grand Corps Malade et la légende slam Marc Smith soutiennent de jeunes talents

0
105

La Fondation Culture & Diversité, présidé par l’homme d’affaires et philanthrope Marc Ladreit de Lacharrière, organise plusieurs actions dans les écoles et collèges. Le projet Slam à l’école, développé depuis 2015 avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale, promeut la pratique du slam en milieu scolaire. Cette discipline de poésie, où l’écrit et l’oral avancent main dans la main, permet aux élèves de se surpasser et de gagner en confiance. Le 3 juin 2019, la cérémonie des 2e Trophées Slam à l’école s’est tenue au théâtre du Petit Saint-Martin en présence de Grand Corps Malade et du poète américain inventeur du slam, Marc Smith.

À lire aussi

Présentée par Zurg et Yopo de la Ligue Slam de France, cette grande soirée de slam permettait à des jeunes de monter sur scène pour se produire devant un public avec leurs textes. Ils ont été choisis parmi les 800 élèves qui ont suivi des ateliers de slam toute l’année dans 28 collèges à travers la France. Parmi eux, 66 ont été appelés à représenter leur établissement scolaire lors de ce show parisien pour faire vivre leur texte avec le plus de sincérité, d’émotion et de passion possible afin de conquérir le public. Trois prix (l’un solo, le deuxième collectif et le dernier interdisciplinaire) ont été remis par Grand Corps Malade, Marc Smith et Marc Ladreit de Lacharrière, président de la Fondation Culture & Diversité.

Dépassement de soi

Pour les organisateurs, cette opération auprès de collégiens vise à développer la confiance et l’estime de soi, notamment par la capacité à s’exprimer publiquement devant un auditoire. La pratique du slam développe également des compétences écrites et orales et favorise une meilleure maîtrise de la langue française.

C’est un sujet cher au président de la fondation, Marc Ladreit de Lacharrière. Avec Culture & Diversité, il organise, dans des collèges de plus en plus nombreux, des ateliers d’improvisation théâtrale. Les meilleures équipes se rencontrent partout en France avant une grande finale en public en présence de Jamel Debbouze, qui a trouvé sa voie en intégrant adolescent une troupe d’impro et soutient au plus près l’aventure. Jamel Debbouze et Marc Ladreit de Lacharrière considèrent l’improvisation théâtrale comme un remède contre les inégalités, l’exclusion et l’échec scolaire, et souhaiteraient qu’elle devienne une discipline scolaire à part entière. La finale du 9e Trophée d’impro Culture & Diversité s’est déroulée au théâtre de la Madeleine, le 27 mai.