Guy Bedos : La fin de sa vie était “triste” et éprouvante, relate Michel Drucker

0
60

Le comédien était particulièrement malheureux d’être privé de ses enfants à cause du confinement : “Il a terminé sa vie ailleurs, il était triste, il mangeait peu (…) il a presque fait une grève de la faim. Cette pandémie qui est arrivée à un moment terrible l’a empêché de voir sa famille pendant deux mois, les deux mois où il fallait vraiment qu’il les voit beaucoup.”

Une fin de vie éprouvante que Victoria Bedos avait déjà évoquée dans une lettre publiée par Paris Match la veille des obsèques : “Il fallait que tu partes, tu as voulu partir, en homme révolté que tu es, tu as fait une grève de la faim pour que ça s’arrête. (…) Et maman [Joëlle Bercot, NDLR], Nicolas et moi, on a compris, on a accepté, on n’a pas lutté contre ta dignité. Et digne, tu l’as été jusqu’au bout.”