Hadja (Koh-Lanta) traumatisée à jamais par la mort de son frère : “Il s’est écroulé”

0
109

L’incompréhension a été totale vendredi 2 octobre 2020, lorsque Hadja a refusé de se donner à fond dans le nouveau jeu de confort de Koh-Lanta : Les 4 Terres. Les aventuriers avaient la possibilité de pouvoir passer quelques minutes au téléphone avec leurs proches, ce que la membre de l’équipe rouge, emmenée par Bertrand-Kamal, a refusé.

À lire aussi

Trouvant ce comportement égoïste, Denis Brogniart n’a pas hésité à confronter Hadja à la fin de l’épreuve, qui s’est soldée par la victoire des Jaunes, avec une Alexandra incroyable. Boostée par sa fille malade, atteinte d’une maladie aux yeux, la Wonderwoman n’a rien lâché. “Je ne me sentais pas très bien sur l’épreuve. Et je trouve que c’est plus douloureux de parler à ma famille, donc j’ai préféré ne pas avoir de coup de fil“, a expliqué Hadja à Denis Brogniart. “C’est la première fois que je ne pense qu’à moi. Je pense à mon aventure, je sais que le coup de fil à ma famille m’aurait fait énormément souffrir psychologiquement“, a-t-elle ajouté.

La handballeuse professionnelle n’a aucun remord et a maintenu sa position au cours d’une interview accordée à nos confrères de TV Mag. “Je n’avais pas envie de mentir. Lorsque j’ai entendu la voix de mon frère pendant quelques secondes, cela m’a mis un coup au moral. L’idée de pouvoir parler avec mes parents plus longuement me faisait craindre que cela soit encore pire. J’avais envie de rester concentrée sur mon aventure, a-t-elle confié. Mais je n’ai pas baissé les bras pour autant durant cette épreuve. Simplement, je n’ai pas réussi à me transcender et à aller chercher cette énergie supplémentaire pour aller plus loin. Ce genre d’épreuve se gagne au mental.

Sa mort a été un très gros traumatisme

Depuis le début de Koh-Lanta : Les 4 Terres, Hadja Cissé a déjà eu l’occasion d’évoquer la mort de son frère Maye, décédé en janvier 2019. Elle se confie à nouveau sur sa disparition tragique et brutale au cours de cette interview : “Mon frère était un héros. Il était boxeur professionnel, il s’est sacrifié pour sauver la vie d’un homme (en octobre 2007, il avait apposé sa main devant une arme à feu pour empêcher un assassinat, ndlr) puis il s’est battu contre une dépendance aux opioïdes. Il a galéré mais il avait repris le dessus. Sa mort a été un très gros traumatisme, nous ne nous y attendions pas du tout.

Tout s’est passé en quelques secondes… “Il n’y a pas d’antécédents médicaux dans notre famille, jamais de soucis cardiaques donc nous n’avons pas compris. Il était en parfaite santé, il partait faire des courses avec ma mère, il était sorti avant elle pour rejoindre ma soeur et sur le chemin, il s’est écroulé…“, se souvient-elle. “Maye aurait été tellement fier de me voir dans Koh-Lanta, c’est un véritable crève-coeur qu’il ne soit plus là“, regrette-t-elle. C’est avec lui qu’elle avait rédigé sa lettre de candidature.

Depuis sa mort, Maye est dans les pensées d’Hadja tous les jours, et quand arrivent les dates importantes, la handballeuse les célèbre avec émotion sur Instagram. Comme le 5 septembre dernier, jour où Maye aurait eu 33 ans.