Harry Potter : Pourquoi Albus Dumbledore est-il incarné par différents acteurs ?

0
723

C’est un personnage qui a connu beaucoup de visages. Pour les plus jeunes, ceux qui ont démarré les aventures de J.K. Rowling au travers des épisodes des Animaux Fantastiques, Albus Dumbledore n’est autre que Jude Law – voire Toby Regbo durant l’enfance du puissant magicien. Dans la saga Harry Potter originelle, en revanche, c’est une tragédie qui est à l’origine du changement de cast. Durant les deux premiers volets, de l’école des sorciers à la chambre des secrets, c’est Richard Harris qui tenait les rênes de Poudlard. Et si le directeur a été remplacé au pied levé par Michael Gambon à partir du troisième épisode, intitulé Le prisonnier d’Azkaban, c’est parce qu’il est tout simplement mort entre deux tournages.

À lire aussi

Le 25 octobre 2002, Richard Harris est décédé à Fitzrovia en Angleterre de la maladie de Hodgkin. Il avait 72 ans. Avec plus d’une soixantaine de films à son actif, le comédien a clôturé sa carrière – quarante-quatre ans de cinéma, tout de même ! – en tant qu’Albus Dumbledore. Un sacré défi pour Michael Gambon qui a dû revêtir ses robes et emprunter sa baguette magique jusqu’au dernier épisode. À l’écran, la différence était notable mais subtile. La version française avait même bien fait attention à conserver la même voix, en engageant Marc Cassot – l’acteur spécialisé en doublage – du début à la fin d’Harry Potter. L’illusion était donc parfaite.

Ian McKellen a refusé le rôle d’Albus Dumbledore

À l’origine, Richard Harris n’aurait pas dû être remplacé par Michael Gambon mais par un autre prestidigitateur du grand écran : Sir Ian McKellen, que l’on connait notamment pour être Gandalf, blanc comme gris, dans la trilogie du Seigneur des anneaux. Sauf que le comédien britannique a préféré décliner poliment cette offre. “Quand il est mort, ils m’ont appelé en me disant qu’ils auraient voulu me voir dans Harry Potter sans mentionner le rôle, racontait-il à HARDtalk. J’ai réfléchi à ce qu’ils avaient pensé mais je ne pouvais pas. Je n’aurais jamais pu récupérer le personnage d’un acteur qui, je le sais, ne m’aurait jamais approuvé.” Cela dit, les casteurs ont réussi leur coup en changeant leur fusil d’épaule. “Quand je vois des posters de Michael Gambon, qui joue Dumbledore de manière glorieuse, j’ai toujours l’impression que c’est moi, précisait-il. Vous savez, on nous confond toujours quand on nous demande des autographes.” Et ce, sans le moindre besoin d’un coup de polynectar…