Harvey Weinstein titubant au tribunal, sa liberté surveillée remise en question

0
193

Le 6 décembre, la procureure Joan Illuzzi-Orbon a énuméré de nombreuses occasions lors desquelles le bracelet électronique n’a émis aucun signal : deux fois, en septembre et en octobre, Harvey Weinstein a disparu des radars des heures durant. Puisqu’il a parfois voyagé en jet privé ces derniers mois pour se rendre à Los Angeles, et qu’il a accès à “des ressources presque illimitées“, la procureure a affirmé qu’il pourrait subitement “partir en jet privé pour un autre pays“. Il pourrait ainsi se soustraire à son procès, dont l’ouverture est prévu le 6 janvier. Le juge James Burke n’a encore pris aucune décision. Il a fixé une nouvelle audience au 11 décembre.

Donna Rotunno, une avocate de M. Weinstein, a affirmé qu’il ne s’agissait que de “petits problèmes techniques“, dus aux imperfections du réseau cellulaire. Elle a tout de même reconnu qu’une fois en octobre, le producteur est parti à Manhattan sans emporter le boitier qui accompagne le bracelet. “Il n’y a jamais eu de tentative de retirer le bracelet“, a-t-elle assuré. Selon elle, M. Weinstein, qui a toujours maintenu son innocence, respecte scrupuleusement les conditions de sa liberté surveillée et “a hâte de comparaître à son procès“.