Hatik : Brutalement hué au combat de Tony Yoka, malaise en direct

0
76

Durant tout son mini-concert, Hatik est resté impassible. Malgré l’affluence des tweets, le rappeur de 27 ans n’a pas réagi. Sur Twitter notamment, beaucoup se moquent de lui pour sa philosophie face aux critiques. En répondant que c’était “presque un honneur” d’être clashé par Booba sur la série Validé, il s’était attiré les moqueries des internautes.

Dans une interview à Reverse, en octobre 2019, Hatik expliquait pourquoi le bad buzz ne le dérangeait pas forcément. “Un mec qui dit c’est naze, il a écouté, déjà, de base. Un mec qui te dit; c’est naze, il a écouté. Ça veut dire qu’il a donné une vue à ton clip. Il aime pas, hein. Il va cliquer, il a donné une vue à ton clip. De 2, il va prendre son ordi ou son téléphone, il va tweeter il va dire ‘c’est naze’. Ok, ce mec-là, il a une audience. Donc il va dire ‘c’est naze’ d’un truc à qui il a donné un clic. Et en plus de ça, il va lui donner de la visibilité en faisant partager à son audience le fait que c’est naze. Du coup, son audience voit ça, ils disent ‘ah tiens, c’est quoi ? Bah je vais aller regarder voir si c’est vraiment naze’. Boom 5, 10, 15, 10, 200, 3000 clics, 1 milliard de clics, tout ce que tu veux. Donc ce mec-là qui parle mal de toi, il te donne une audience. Mais frérot allez-y, parlez mal de moi. J’adore ça, frère“, énumérait-il. Une stratégie payante ?