Hélène Rollès : Sa nouvelle routine risquée pour se rendre sur les tournages

0
98

C’est avec un plaisir certain que les équipes des Mystères de l’amour se sont retrouvées dès le lendemain du déconfinement annoncé par le gouvernement français. En effet, depuis le 12 mai, les affaires reprennent pour les personnages Hélène, Nicolas, Laly ou encore Fanny. Les fans pourront découvrir la suite de leurs aventures dès le début du mois de juin prochain comme l’annonçait Jean-Luc Azoulay il y a quelques jours.

À lire aussi

En attendant, les comédiens travaillent d’arrache-pied pour fournir un contenu de qualité tout en respectant les mesures de précaution sanitaires imposées. Ainsi, il n’y aura plus de scènes de baisers ou d’embrassades avant un long moment, le port du masque est obligatoire entre deux prises et la distanciation sociale est naturellement de mise. Pas de quoi entacher le bonheur des comédiens pour autant.

Il y a un danger à reprendre le boulot

Toutefois, impossible de ne pas penser aux risques qu’ils prennent pour venir travailler. C’est notamment le cas d’Hélène Rollès. La comédienne a accordé une interview à nos confrères du Parisien au cours de laquelle, elle a révélé sa nouvelle routine matinale. “Comme pour tous les Français, il y a un éventuel danger à reprendre le boulot, surtout avec les transports en commun. J’ai pris un risque en venant ici car j’ai dû emprunter le train, le taxi et dormir à l’hôtel“, explique-t-elle. Sans parler de son attestation de déplacement qui lui est indispensable pour venir tourner, elle qui habite à plus de 100 km de son lieu de travail. “C’est toujours galère. Il faut toujours une dérogation de son employeur et un justificatif de domicile. Et s’assurer qu’on les a bien sur soi“, indique-t-elle.

En revanche, Hélène Rollès n’a aucune inquiétude en ce qui concerne les conditions de tournage de la fiction. “Dans cette maison, où on tourne habituellement, je suis en totale confiance. Je peux en témoigner : les maquilleuses sont déjà parfaitement rodées à leurs nouvelles conditions de travail. Avec mes camarades, j’ai été testée au Covid-19“, souligne-t-elle. D’ailleurs, ce fut un bonheur pour elle de retrouver ses partenaires de jeu qu’elle n’avait pas vu depuis de longues semaines. Mais là encore, Hélène Rollès relativise : “On s’est bien sûr échangé quelques messages pour prendre des nouvelles des uns et des autres pendant le confinement ! Mais ça n’a pas duré deux ans non plus, hein.