Henri Sannier, -8kg et coincé en fauteuil roulant : l’accident grave qui aurait pu lui coûter la vie…

0
25

Le journaliste de 73 ans n’est pas au meilleur de sa forme. Fin 2020, il a été victime d’un accident de vélo “assez grave. “À la fin d’une longue balade en VTT en compagnie de ma femme j’ai en effet été percuté de plein fouet par une voiture. Je m’en suis sorti avec des bleus partout du côté gauche de mon corps, une oreille décollée“, se souvient Henri Sannier auprès de Télé Loisirs. Il passe quelques heures à l’hôpital et rentre chez lui, mais les douleurs persistent… Jusqu’à ce qu’il éprouve des difficultés à marcher, qu’il ressente “des fourmis constantes dans les doigts“. Michel Cymès, médecin le plus connu du PAF qui est également son ami, l’envoie consulter à Paris. Rien.

Le mal-être ne s’envole pas pour autant. Alors, après de nouveaux examens en février dernier près de chez lui, à Abbeville, Henri Sannier est hospitalisé d’urgence car les médecins soupçonnent “une forme de neuropathie“. “Me voilà à suivre une cure d’immunoglobuline mais qui ne me fait pas grand chose. Je ne peux ni marcher, ni écrire“, regrette-t-il. Désormais, il a un nouveau traitement par plasmaphérèse, à savoir nettoyage du sang, et suit des séances de rééducation deux fois par semaine.

Henri Sannier n’est pas encore tiré d’affaire. “Je ne marche pas encore mais je me tiens debout. Et c’est une grande victoire ! Je sens à nouveau un peu mes doigts mais je ne peux toujours pas écrire correctement, confie-t-il. Moi qui étais un grand fan de vélo que je pratiquais comme un fou, cela fait 7 mois que je n’en ai pas enfourché un. J’ai perdu 8kg et toute ma masse musculaire. Aujourd’hui, je suis coincé dans un fauteuil roulant et c’est vraiment une drôle de sensation

Si l’origine de ce mal n’a pas encore été officiellement décelée – les médecins pensent à un virus attrapé lors de sa vaccination contre la grippe en automne 2020, lui croit que sa chute à vélo n’y est pas pour rien –, Henri Sannier peut compter sur le soutien de ses proches. “J’ai la chance d’être très bien entouré par ma femme, mon fils, ma fille et surtout mes petits-enfants Alice et Louis-Henri. Je continue à faire la fiesta avec mes amis“, conclut-il. Et puis, “les médecins sont très confiants“. Alors il entend bien “retrouver [son] intégrité physique très bientôt” ! C’est tout le mal qu’on lui souhaite.