Connect with us

Héritage de Johnny Hallyday : ce que le gel des droits d’auteur signifie pour Laeticia

Pure People

Héritage de Johnny Hallyday : ce que le gel des droits d’auteur signifie pour Laeticia

Ce vendredi 13 avril, le tribunal de grande instance a rendu sa décision concernant l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday.

Ce vendredi 13 avril à 15 heures, le tribunal de grande instance de Nanterre a rendu son délibéré dans l’audience en référé du 30 mars dernier, demandée par les avocats de Laura Smet et David Hallyday et qui oppose les deux aînés du défunt rockeur à sa veuve, Laeticia Hallyday. Et si David et Laura n’ont pas obtenu le droit de regard qu’ils avaient demandé sur l’album posthume de leur père, le tribunal leur a accordé la demande du gel du patrimoine du chanteur et la mise sous séquestre de ses biens artistiques. Une décision de justice à retrouver dans son intégralité après la publication des documents par Closer.

La justice a donc ordonné à la SPEDIDAM, l’ADEMI et la SACEM, trois sociétés qui gèrent les droits d’auteurs d’artistes français, de retenir l’argent tiré de l’exploitation des oeuvres de Johnny Hallyday. “Ça veut juste dire qu’ils sont conservés jusqu’à ce qu’il y ait une décision contraire”, a expliqué Isabelle Wekstein, l’avocate de la SPEDIDAM et spécialiste de la propriété intellectuelle au HuffPost. Des droits d’auteur qui représentent “des dizaines de milliers d’euros par an”, a estimé Franceinfo dans une enquête. Des droits d’auteur qui sont cependant pour la spécialiste une “infime partie de l’argent tiré de l’exploitation artistique du chanteur”.

Gel des biens immobiliers français

En plus du séquestre de ces droits, le juge a également ordonné le gel de tous les biens français de Johnny Hallyday. Il a estimé que les deux aînés justifient d’un “risque réel de transfert de tous les biens du défunt au profit du JPS Trust”, dont Laeticia est la bénéficiaire, qui pourrait “intervenir à tout moment, et/ou de liquidation des actifs successoraux, les privant quasiment de toute chance de recouvrer la part successorale à laquelle ils pourraient prétendre”. Laeticia Hallyday a donc interdiction “de vendre ou de disposer” des biens immobiliers de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine et Saint-Barthélémy.

More in Pure People

To Top