Héritage de Johnny Hallyday : Laeticia “digne et courageuse”, Laura en larmes

0
68

Ce mardi 28 mai 2019 restera à jamais une journée cruciale et un tournant pour Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday. Après deux mois de délibération, le tribunal de grande instance de Nanterre a rendu sa décision dans l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday. Ce dernier s’est estimé compétent pour trancher dans ce dossier qui a déjà fait couler beaucoup d’encre en plus d’un an. “La résidence habituelle de Jean-Philippe Smet (…) est en France” et non aux Etats-Unis, a jugé le tribunal dans sa décision annoncée aux alentours de 13h45.

À lire aussi

A peine la nouvelle a-t-elle été officialisée que Me Ardavan Amir-Aslani, l’avocat de Laeticia Hallyday, a fait savoir que sa cliente va faire appel de cette décision. “Je ne vous cache pas ma stupéfaction et ma consternation au vu de cette décision, je constate que des éléments factuels incontestables ont été écartés au profit des arguments fallacieux développés par la partie adverse” a-t-il fait savoir. L’avocat a également publié un communiqué dans lequel il écrit : “Laeticia Hallyday, qui reste digne et courageuse face aux attaques auxquelles elle fait face quotidiennement avec ses filles depuis janvier 2018, n’a d’autre choix que de faire appel de cette décision afin de respecter les choix de vie de Johnny Hallyday.” Le chanteur, décédé le 5 décembre 2017 d’un cancer du poumon qui s’est généralisé, avait choisi d’écarter Laura Smet et David Hallyday de son héritage dans son testament rédigé à Los Angeles. Une démarche qui avait pour but de protéger son épouse mais surtout leurs deux filles Jade, 14 ans, et Joy, 10 ans.

Dans ce même communiqué, Me Ardavan Amir-Aslani dénonce les agissements des aînés du chanteur : “Depuis plus d’un an, Laura et David Smet ont décidé de mener des actions très agressives envers ma cliente et ses filles, tant sur les plans judiciaires et médiatiques, en France et aux Etats-Unis, au nom d’intérêt purement financiers, sans se soucier de bafouer sur la place publique la mémoire de leur père et de remettre en cause ses choix.