Héritage de Karl Lagerfeld : Baptiste Giabiconi, 1er bénéficiaire ? Pas vraiment

0
1838

Karl, mon ange gardien, depuis notre rencontre, tu as été mon guide, que serais-je devenu sans toi ? Aujourd’hui, je perds une partie de moi, un pygmalion, un père, un repère, un pan de ma vie s’envole avec toi. Tu resteras à jamais dans mon coeur“, écrivait le mannequin Baptiste Giabiconi, à la mort de Karl Lagerfeld, en février 2019. Un an plus tard, le testament du couturier de chez Chanel reste mystérieux et le jeune homme tient un étrange discours…

À lire aussi

Dimanche 23 février 2020, TF1 diffusait un nouveau numéro de Sept à huit au cours duquel il fallait compter sur une interview de Baptiste Giabiconi pour évoquer sa relation avec le défunt Karl Lagerfeld. Dans ce portrait, le mannequin de 30 ans a affirmé qu’il y avait “sept héritiers” sur le testament du couturier et qu’il était lui-même “le plus haut” sur la liste, à savoir le premier bénéficiaire… “On est sur un inventaire, qui est un processus très long. Mobilier, immobilier, art, sociétés, finances…“, a-t-il précisé, affirmant ne pas savoir à combien s’élevait la fortune du Kaiser. Le site spécialisé Business Insider l’estime à 200 millions de dollars, soit 184 millions d’euros.

Testament ou pas testament ?

Les affirmations de Baptiste Giabiconi laissent perplexe, car, dans le même temps, le magazine ELLE lui consacre aussi un portrait pour la sortie de son livre Karl et Moi (chez Robert Laffont) et écrit ces lignes : “Le grand couturier parlait de lui léguer sa maison de Monaco, de l’adopter. Rien ne s’est fait, il est parti sans faire de testament. Dans un dernier tour de passe-passe, seule la chatte Choupette a hérité à ce jour de quelques millions.” Dans l’émission de TF1, Baptiste a reconnu que l’adoption ne s’était pas faite et que Karl lui avait dit qu’il serait “à l’abri” et que sa résidence monégasque serait à lui… Pour l’heure, cela ne semble pas d’actualité.

En 2015, Karl Lagerfeld confiait à Marc-Olivier Fogiel dans Le Divan qu’il avait effectivement prévu au moins une chose à sa mort : la gestion de sa chatte adorée. “S’il m’arrive quelque chose, la personne qui s’en occupera ne sera pas dans la misère“, disait-il. Un animal – qui appartenait originellement à Baptiste – aujourd’hui entre les mains de Françoise, à son service pendant plus de quinze ans.

Le magazine précise toutefois que Baptiste Giabiconi possède “3000 photos inédites et signées” et qu’elles “suffisent à son bonheur“. Karl Lagarfeld était effectivement aussi photographe. Dans Sept à huit, le mannequin a également reconnu avoir été inondé de cadeaux – “pourri gâté” – tout au long de leur relation, qu’il qualifie de “filiale” et précise avoir reçu “des habits, des montres, des bijoux“.

Un impossible dernier adieu…

En février 2019, Karl Lagerfeld – qui a passé ses derniers mois reclus dans son hôtel particulier du quai Voltaire, à Paris – meurt, victime à 85 ans d’un cancer de la prostate. Malgré des années d’amitié et de collaboration, Baptiste Giabiconi est tenu à l’écart. “Baptiste est resté à la porte, éconduit par Sébastien, l’homme à tout faire, et même, compagnon du dernier souffle“, écrit ELLE.

Même la maison Chanel se montrera indélicate envers lui lorsqu’elle organise, contre la volonté du défunt, un hommage privé avec cercueil ouvert. “Il ne manquait que Baptiste Giabiconi. ‘Personne ne m’a prévenu… je préfère penser qu’il s’agit d’un oubli‘”, lit-on encore. Ne lui reste désormais que les photos et les souvenirs…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.