Hillary (Mamans & Célèbres) enceinte : des malformations chez son bébé ? Larmes et détresse…

0
8

C’est désormais officiel ! A l’occasion de la fête des Mères le 30 mai 2021, Hillary a souhaité annoncer une grande nouvelle à ses abonnés, sur Instagram. La maman de Milo est enceinte de son deuxième enfant. Une grossesse qui intervient alors que Milo célèbrera son première anniversaire le mois prochain. Au lendemain de son annonce, Hillary a pris la parole pour la première fois. Mais très vite, les larmes ont coulé.

Si vous saviez à quel point je suis soulagée de pouvoir vous en parler. Mon ventre est quand même bien sorti, donc je passais ma vie à me cacher. Là je peux parler librement. En plus j’ai tellement de choses à vous raconter. Il s’est passé beaucoup de choses et beaucoup de choses compliquées. Je suis à trois mois et demi et je vais vous expliquer comment se sont passés les trois premiers mois qui étaient très compliqués“, a tout d’abord déclaré la fiancée de Giovanni Bonamy.

Un placement de produits plus tard, la candidate de Mamans & Célèbres (TFX) a expliqué qu’elle était “au bout de [sa] vie” car un rendez-vous avec une gynécologue ne s’est pas passé comme elle l’espérait. “J’étais censée faire une échographie et la gynéco m’a recalée alors qu’elle en fait. Il se passe un truc de fou. Je n’ai pas annoncé ma grossesse plus tôt parce qu’on m’a dit des trucs de fou à Dubaï. Depuis trois mois et demi on me fait comprendre que mon bébé a des anomalies, des malformations et tout. Donc j’ai fait plein de tests, c’est pour ça que je ne pouvais pas en parler avant. (…) Là je suis venue en France et j’ai pris un rendez-vous à côté de chez mes parents. J’ai une ordonnance pour faire un contrôle et elle m’a dit non alors que c’est écrit “échographie obstétricale, doutes problèmes morphologiques, alerte résultats biologiques’. (…) Je suis choquée, elle aurait pu me la faire pour me rassurer“, a confié Hillary au bord des larmes.

La belle blonde a ensuite eu bien du mal à les retenir quand elle a expliqué qu’elle a fait des examens et qu’on lui a assuré que tout était normal. Malgré tout, elle voulait se rassurer. “Sur le papier on me dit que tout est normal, mais on ne me l’a pas dit de vive voix“, a-t-elle conclu.