Hommage à Jean-Paul Belmondo : son fils Paul épaulé par sa femme Luana dans la douleur

0
9

C’est un coup dur pour le pays entier, certes, mais la nouvelle est insupportable, avant tout, pour la famille. Le 6 septembre 2021, Jean-Paul Belmondo a tiré sa révérence, laissant derrière lui ses quatre enfants, ses petits-enfants et ses anciennes compagnes – Dieu sait qu’elles furent nombreuses. Chacun s’est donc rendu, en la Cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides, le 9 septembre, pour dire adieu à l’artiste lors de l’hommage national organisé par l’Elysée… mais aussi pour former une chaîne de soutien face à cette douleur terrible.

C’est ainsi que, tout naturellement, Luana, véritable roc, a pris grand soin de le réconforter. Positionnée derrière lui pendant l’hommage national – le pilote automobile était installé auprès de Brigitte et Emmanuel Macron, le couple présidentiel -, elle a écouté, la larme à l’oeil, les mots forts de leur fils Victor, petit-fils de Jean-Paul Belmondo, qui s’est chargé de déclamer un discours en l’honneur de papy.

Notre grand-père nous irradie et nous irradiera toujours de son sourire, sa bonté, son extrême bienveillance

Là où il est, je suis sûr et certain qu’il sourit, comme toujours, et qu’il est pleinement heureux de cet hommage, a assuré le jeune acteur. Heureux aussi de voir à quel point les Français lui témoignent de leur amour, lui qui les aimait tant. Tout au long de sa vie, il n’a cessé de chercher le bonheur mais surtout de le donner. Aussi bien à sa famille qu’à tous les autres. A travers ses films, évidemment, mais aussi et surtout par ce qu’il était et restera, un soleil. Le soleil ne s’éteint pas. Il brille, il irradie partout, tout le temps. Lorsqu’il se couche quelque part, il se relève ailleurs. Notre grand-père nous irradie et nous irradiera toujours de son sourire, sa bonté, son extrême bienveillance. Il est un soleil éternel.

On s’est rencontré tous les deux à Paris

Paul et Luana Belmondo sont mariés depuis l’année 1990. Ils ont eu, ensemble, trois enfants : Alessandro, né en 1991, Victor, en 1993 et Giacomo en 1998. “On s’est rencontré tous les deux à Paris, expliquait la chroniqueuse culinaire dans l’émission 50′ Inside, sur TF1. Moi j’étais arrivée pour faire du mannequinat, je n’avais même pas 19 ans. Je cohabitais avec d’autres filles et l’une d’elle sortait avec Anthony. Anthony Delon a été notre Cupidon, il nous a présenté et voilà.” Quand ils se sont avancés devant l’autel, ils se sont jurés, l’un l’autre, de s’aimer pour le meilleur et pour le pire. Une promesse qui, hélas, concerne le genre d’épreuves qu’ils traversent aujourd’hui…