Homophobie: le gouvernement veut former les policiers et les magistrats

0
244

Pour lutter contre la recrudescence des agressions homophobes, le gouvernement se mobilise. Mardi soir, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa et la ministre de la Justice Nicole Belloubet, ont rencontré les dirigeants de l’association SOS Homophobie.

Ensemble, les trois ministres ont évoqué “un plan d’action interministériel” pour “ne plus voir ces agressions intolérables”, a assuré Marlène Schiappa devant la presse à l’issue de la réunion. Premier point, la haine sur réseaux sociaux et internet. Christophe Castaner a annoncé “le doublement des effectifs de la cellule ‘haine discrimination’ de la plateforme Pharos”, le centre de veille sur les réseaux sociaux.

Les violences à caractère homophobes en hausse de 15%

La ministre de la Justice Nicole Belloubet lui a emboîté le pas, annonçant le blocage de sites haineux: “Je propose de développer le référé civil, qui permet de bloquer des sites. Je propose également de développer les ordonnances pénales, qui permettent de réagir beaucoup plus rapidement”. Elle a également évoqué la possibilité de pouvoir porter plainte en ligne, assurant aussi vouloir améliorer la formation des magistrats. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a également annoncé vouloir former les gendarmes et les policiers.

Avec 263 faits constatés en 2018, les plaintes “pour violences physiques et sexuelles à caractère homophobe ou transophobe”, sont en hausse de 15% par rapport à l’année dernière sur la même période, a assuré Christophe Castaner. Face à cette augmentation, de nouvelles manifestations contre l’homophobie sont prévues en novembre, notamment à Marseille et Toulouse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.