Ian Holm (Le Seigneur des anneaux, Alien) est mort à 88 ans

0
64

La Terre du milieu est en deuil. Ian Holm, que l’on connaissait dernièrement pour avoir incarné Bilbon Sacquet dans tous les dérivés des livres de J.R.R Tolkien, est mort le 19 juin 2020. Le comédien britannique avait 88 ans. C’est son agent qui a confirmé la nouvelle au journal The Guardian. “C’est avec une immense tristesse que je vous annonce sa disparition, qui date de ce matin, a-t-il précisé. Il est mort paisiblement à l’hôpital, entouré par sa famille et par le personnel soignant. Il était charmant, gentil et férocement talentueux. Il nous manquera beaucoup.” Évoquant le drame, il a précisé qu’une maladie de type Parkinson serait en partie responsable.

À lire aussi

Nous aurions dû retrouver son sourire inimitable il y a peu. Alors que le cast de la trilogie du Seigneur des anneaux se réunissait pour parler du bon vieux temps, en vidéoconférence, chacun avait eu une pensée pour ce bon vieux Bilbon. Hélas, le comédien n’avait pas pu se joindre aux festivités, s’excusant même auprès de ses petits camarades. “Je suis vraiment désolé de ne pas pouvoir vous voir en personne, avait-il expliqué. Vous me manquez tous et j’espère que vos aventures vous ont portés vers de nombreuses opportunités. Je suis confiné dans ma petite maison de hobbit.

Originaire du comté d’Essex, Ian Holm a très tôt été attiré par le métier d’acteur. Il serait bien faux de croire que, toute sa vie, il n’est parti qu’en quête de l’anneau unique. En fait, on le connaît aussi pour avoir été le professeur Fitz dans Aviator de Martin Scorsese, Gideon dans Garden State, le Père Vito Cornelius dans Le Cinquième Élément ou encore Ash dans le premier film Alien, avec Sigourney Weaver. En 1981, il avait même été nommé aux Oscars pour son rôle dans Les Chariots de feu, de Hugh Hudson.

Ian Holm a été marié à quatre reprises. Il laisse derrière lui cinq enfants, issus de trois unions différentes : Jessica, Sarah-Jane, Melissa, Barnaby et Harry. Il était marié, depuis l’année 2003, à l’artiste Sophie de Stempel. Pour garder son époux en mémoire pour toujours, elle a d’ailleurs documenté ses derniers jours en réalisant une série de portraits au pastel.