Igor et Grichka Bogdanoff, la vérité sur leur menton déformé : “Ce n’est pas une maladie, c’est…”

0
19

Le secret de son apparence physique, il a bien failli l’emporter avec lui pour toujours. mort le mardi 28 décembre 2021 à l’âge de 72 ans des suites de la Covid-19. Son frère Igor est lui aussi hospitalisé, dans le coma, en réanimation. C’est donc une tierce personne, leur ami Luc Ferry, ancien ministre de la jeunesse, qui a pris la parole pour en dire plus sur leur état de santé… et révéler au passage l’ingrédient mystère qui avait rendu le visage des jumeaux si singulier au fil du temps.

Même leur menton, ce n’est pas une maladie

S’ils se retrouvent dans une situation aussi catastrophique, c’est en grande partie parce qu’Igor et Girhcka Bogdanoff n’étaient pas vaccinés, assure Luc Ferry. Sans être antivax pour autant, les anciens présentateurs de l’émission Temps X pensaient résister à la pandémie de manière naturelle. “Étant très sportifs, sans un gramme de graisse, ils croyaient que le vaccin était plus dangereux, explique-t-il au journal Le Parisien. Ils ne tombaient jamais malades. Même leur menton, ce n’est pas une maladie. C’était juste du botox, ils me l’ont dit. Sauf qu’à 72 ans, le système immunitaire n’est plus aussi performant qu’avant. Quelle bêtise, mais quelle bêtise ! Grichka était un personnage hors du monde, singulier, mais tout sauf un méchant.

Vous imaginez la douleur ? C’est ingérable…

Les deux frères, originaires de Saint-Lary dans le Gers, avaient pourtant toujours promis qu’ils n’avaient jamais eu recours à la chirurgie esthétique. Ils racontaient des histoires extraordinaires, assurant que des “technologies avancées“, des “expérimentations” et des “petits protocoles” étaient responsables de leur transformation. Aujourd’hui, bien sûr, ces débats semblent bien futiles. Luc Ferry ne s’inquiète que d’une chose : la réaction d’Igor, puisqu’il n’est toujours pas au courant pour Grichka. “Il y a trois-quatre jours, j’ai appris qu’il était encore dans le coma, poursuit l’homme politique. S’il se réveille, vous imaginez la douleur d’apprendre que son frère est mort ? C’est ingérable…