“Il y avait des projets” : Eddy Mitchell a failli commettre un braquage, il s’explique !

0
81

toujours affecté par la mort de son ami Johnny – a fait d’inattendues confidences.

En effet, celui à qui l’on doit les tubes Couleur menthe à l’eau, Pas de boogie woogie ou encore Le cimetière des éléphants a multiplié les anecdotes, notamment sur sa jeunesse mouvementée. Une période pendant laquelle il aurait pu devenir un criminel ! “Il y avait des projets. Des braquages. Le Crédit Lyonnais, où il y avait le service des Monnaies et matières“, s’est-il ainsi souvenu. Tenté par l’appât du gain, à un moment de sa vie où le show business n’était pas encore à portée de main, Eddy Mitchell avait même une idée précise derrière la tête.

Le chanteur, qui mène de longue date une vie rangée avec sa femme Muriel Bailleul, raconte : “Il y avait la BNP qui était en face, boulevard des Italiens [dans le 9e arrondissement de Paris, NDLR], et toutes les semaines, il y avait un transport de lingots d’une banque à l’autre, c’était un petit bonhomme qui trimballait ça, il n’avait pas de protection. Ce n’était pas idiot finalement, parce qu’un petit bonhomme qui traverse la rue, c’est mieux qu’une escorte, on ne le remarque pas. Mais nous, on l’avait remarqué ! Mais on ne l’a jamais fait.” Un soulagement pour l’entourage de l’artiste et ses fans, heureux d’avoir pu découvrir son riche répertoire au fil des années.

Eddy Mitchell est d’ailleurs de retour dans les bacs avec un nouveau disque intitulé Country Rock, le 39e de sa carrière. S’il n’a pas cumulé les lingots, il peut se réjouir d’avoir toutefois accumulé les disques d’or et les tubes !