Connect with us

Ils tendent un piège à un prédateur sexuel qui tentait de rentrer en contact avec leur fille

Pure People

Ils tendent un piège à un prédateur sexuel qui tentait de rentrer en contact avec leur fille

Aidée de son mari, une Canadienne a tendu un piège à un homme de 28 ans qui tentait d’avoir une relation sexuelle avec sa fille de 13 ans.

Un couple de Canadiens risque de se retrouver devant la justice pour avoir tendu un piège à un prédateur sexuel qui tentait d’avoir des relations sexuelles avec leur fille âgée de 13 ans, comme le rapporte le Daily Mail. La mère de la jeune fille et son compagnon ont attiré le prédateur âgé de 28 ans et l’ont attiré chez eux avant de le maîtriser et de l’attacher, immortalisant la scène et la diffusant sur Facebook en direct.

Sur la vidéo, on peut voir l’homme de 28 ans, face contre le sol, les mains attachées dans le dos, gisant sur le parquet de la maison du couple. Dans le même temps, la mère de la jeune fille de 13 ans décrit ce qu’il vient de se passer : “Il est venu chez moi pour rencontrer ma fille de 13 ans et la baiser ! On l’a maîtrisé, attaché et on a appelé la police“, assure-t-elle.

“Je sais que j’ai pris la bonne décision

Elle raconte avoir vu des messages échangés sur Instagram entre sa fille et l’homme qui gît au milieu de son salon, ajoutant le connaître : “C’est l’ancien meilleur ami de mon frère. Il connaît tout de ma fille, il la connaît depuis qu’elle a trois ans“. La vidéo s’arrête à l’arrivée de la police.

Le ‘prédateur’ présumé a été emmené à l’hôpital, sans qu’aucune poursuite judiciaire ne soit engagée contre lui. La mère de l’adolescente a assuré avoir prévenu la police six semaines auparavant, lui montrant les messages sur Instagram, qui lui a répondu de bloquer la personne des réseaux sociaux : “La police lui a demandé de ne rien faire. Nous avons toujours une enquête en cours à ce sujet“, a assuré Amelia Hayden, de la police montée canadienne : “Cela n’a rien résolu, cela a juste mis plusieurs personnes en danger“, a-t-elle ajouté.

La mère et le beau-père de l’adolescente pourraient désormais être poursuivis par la justice, maintenant qu’ils avaient fait ce qu’ils avaient à faire : “Même si je suis poursuivie, je sais que j’ai pris la bonne décision“, a assuré la mère.

More in Pure People

To Top