Importantes crues dans la région niçoise, dix personnes recherchées

0
53

Dix personnes dont deux pompiers sont recherchées par les secours vendredi soir dans la région niçoise, qui a connu des pluies intenses provoquant des crues qualifiées d'”exceptionnelles” par Météo France.

En plus des six personnes recherchées en début de soirée, deux pompiers ont été portés disparus vers 23H00, alors qu’ils menaient des opérations de secours, ont indiqué les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes.

“Il s’agit de deux pompiers, un officier sapeur et un pompier volontaire, qui ont été emportés dans leur véhicule, des collègues les ont vus partir dans l’eau à Bollène-Vésubie”, a indiqué à l’AFP le député LR Eric Ciotti, présent au centre d’opération des pompiers.

D’après le dernier bilan des secours, trois personnes étaient toujours portées disparues, dont deux habitants de Roquebillière, une commune de 1.800 habitants de la vallée de la Vésubie, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nice. Ces deux personnes qui “s’étaient réfugiées sur le toit de leur maison entourée par les eaux et la maison s’est écroulée avec les deux personnes dessus”, a expliqué à l’AFP Philippe Loos, secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes.

Une troisième personne est également portée disparue à Tende, dans le parc du Mercantour.

D’après le dernier bilan des pompiers, 5 autres personnes étaient recherchées, sans précisions sur les communes où elles avaient été vues pour la dernière fois.

Plus tôt dans la soirée, la préfecture a indiqué avoir reçu des signalements “là où des témoins ont signalé des personnes au bord de l’eau et qui n’y étaient plus quelque temps après, donc pas de signalement précis mais nous avons quand même déclenché les secours”, a indiqué M. Loos.

Les autorités parlent de personnes “supposées disparues”. 91 personnes ont été “mises en sécurité” dans la soirée par les pompiers.

Le secrétaire général de la préfecture a décrit à l’AFP une “situation inédite, avec de larges zones touchées”, “des villages aujourd’hui coupés du monde suite à des éboulements”.

Dans l’après-midi, un pont s’est effondré emporté par la crue d’une rivière près de Saint-Martin-Vésubie, localité de quelque 1.400 habitants dans la même zone, selon les pompiers.

“Les dégâts sont considérables à Saint-Martin-Vésubie, qui est l’épicentre du phénomène, il est tombé 235 mm d’eau en quelques heures”, a décrit à l’AFP le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, présent au centre opérationnel des secours.

Selon M. Ciotti, la station-service du village a été emportée, “des maisons ont été fortement endommagées, le stade et le cimetière sont noyés”.

– Crue “exceptionnelle” –

Placé depuis la mi-journée en vigilance rouge pluie-inondations, le département des Alpes-Maritimes “attend 80 à 100 mm d’ici à 23h00, et l’alerte rouge est maintenue jusqu’à 2h00” du matin, a précisé la préfecture.

Dans son bulletin de 23H00, Météo France prévoyait que les cumuls de pluie attendus sur l’ensemble de l’épisode atteindront jusqu’à 500 mm ponctuellement. “Les orages s’estompent en seconde partie de nuit de vendredi à samedi”, annonce l’institut de surveillance météorologique, mettant en garde contre un phénomène de vague-submersion dans le secteur de Nice.

Sortant de son lit, le Var, en ébullition, envahissait totalement la chaussée à l’approche de l’aéroport de Nice, a constaté un journaliste de l’AFP. Météo France a qualifié la crue de ce cours d’eau “d’exceptionnelle”.

Les vols à destination de Nice ont été suspendus, selon la préfecture. Toutes les gares du département sont fermées et aucun train ne circulera avant la mi-journée de samedi.

A Mandelieu-la-Napoule, tout près de Nice, David Konopnicki, directeur de cabinet du maire, a indiqué à l’AFP avoir “procédé à l’évacuation préventive d’une centaine de personnes présentes dans un camping au bord du Riou ou qui habitent des rez-de-jardin ou des rez-de-chaussée inondables”.

13.500 clients étaient privés d’électricité dans la soirée principalement dans les vallées de la Roya, de la Vésubie et de la Tinée.

La région niçoise a été très affectée à l’automne 2019 par des intempéries, qui avaient fait 14 morts en deux semaines dans le Sud-Est de la France. En octobre 2015, des orages d’une rare intensité avaient fait 20 morts dans de spectaculaires inondations notamment à Mandelieu-la-Napoule et à Cannes où de nombreuses personnes ont été prises au piège dans des parkings souterrains.

Vendredi soir, la vigilance orange aux vents violents, pluies et orages a été levée à 23H00 par Météo France pour huit départements. La vigilance est maintenue, outre dans les Alpes-Maritimes, pour la Corse-du-Sud et les Côtes d’Armor.

bur-vxm-jp-iw/dlm

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.