Incroyable Talent 2019 : Bauser engagé en direct, Hélène Ségara pleure de rire

0
179

Mardi 19 novembre 2019, M6 a diffusé la dernière soirée des auditions de La France a un incroyable talent 2019. Hélène Ségara, Marianne James, Sugar Sammy et Éric Antoine terminent donc ce soir la sélection des artistes qui se rendront en demi-finale. Résumé de cette soirée.

À lire aussi

Ronald et Lolito

Ronald et Lolito, grimés respectivement en Luigi et Mario, sont d’origine colombienne. L’un est professeur de danse, l’autre journaliste et danseur et cela fait deux ans qu’ils collaborent. Ils proposent un numéro sur la musique légendaire du jeu de Nintendo. Une prestation qui rend hommage au célèbre jeu vidéo et qui se transforme ensuite en vrai show de danse avec une salsa exécutée à un rythme endiablé. “Je ne pourrais plus jouer à ce jeu de la même manière. C’était la fête dans ma tête, dans mon corps, dans mon coeur“, confie Éric Antoine. Marianne James, Hélène Ségara et Sugar Sammy sont également conquis, même si la chanteuse a vu des imperfections. Ils repartent avec quatre oui.

Yannick et Anette

Yannick et Anette sont deux patineurs artistiques qui proposent un numéro de roller in line. Ils ont déjà participé à La France a un incroyable talent, chose dont Éric Antoine, pourtant présent à l’époque, ne se souvient pas. Ce soir, après avoir raté une première figure, ils ont osé des poses très périlleuses comme lorsque Yannick fait tourner Anette la tête en bas et que son crâne frôle le sol. “Vous êtes extraordinaires, le roller blade, ça peut être ringard, mais vous étiez presque parfaits. Merci d’avoir essayé une deuxième fois“, lance Sugar Sammy qui a adoré le “facteur danger” de ce show. Si Hélène Ségara et Éric Antoine ont aussi adoré, Marianne James a trouvé le tout ringard. Les sourires forcés et le manque de modernité font qu’elle n’a pas aimé. Ils repartent, Yannick un peu vexé, avec trois oui.

Maxence Vire

Maxence Vire est un passionné de magie depuis son plus jeune âge. Son numéro a été créé spécialement pour l’émission. On peut le voir notamment faire disparaître deux des pièces que Sugar Sammy avait dans sa main, et ce, sans rien faire. Il arrive aussi à récupérer une pièce qui se trouvait dans un verre, lequel était fermé par la main de Marianne James. Maxence Vire impressionne les quatre jurés. “Je suis vraiment très content de ta présence. On s’est croisé, mais je ne t’ai jamais vu travailler. Tu as un look, un personnage, une écriture, un sens du rythme, tu prends des risques techniques, ce qui est rare chez les magiciens, c’est un excellent numéro“, commente l’expert Éric Antoine. Sugar Sammy reconnaît ce talent, mais il est partagé à cause de certaines chutes humoristiques. Maxence Vire obtient trois oui.

The Revolutionnary

The Revolutionnary, pétillante troupe de danseurs âgés de 14 ans à 34 ans, propose un concept original : en plus d’être filmée de façon “traditionnelle”, leur chorégraphie est captée d’en haut avec une caméra zénithale. Une façon d’avoir un autre point de vue sur la danse. Tout commence par une bande-son parlée qui évoque notamment la confiance en soi et le regard sur soi… puis la musique démarre et la chorégraphie s’accélère. Ils subjuguent les jurés et proposent une performance sans faute, et ce malgré la blessure de l’une des danseuses qui ne savaient si elle monterait sur scène. “Je suis fan absolu de Picasso et le génie qu’il avait, c’est qu’il peignait la même chose de plusieurs points de vue. Et votre intelligence, c’est ça, c’est d’avoir cette double vision de vous. C’est brillant“, commente Éric Antoine. Malgré le non de Sugar Sammy, ils vont directement en finale grâce au Golden Buzzer d’Hélène Ségara.

Julio et Maïté

Julio et Maïté sont deux acrobates de 23 ans et 27 ans. Ils font du main à main sur une musique sensuelle et romantique. Mais certaines figures sont un peu fragiles et tremblantes. Ils arrivent, avec justesse, à être qualifiés pour la demi-finale… s’ils passent les libérations.

Alex Fredo

Alex Fredo a étudié la musicologie (il voulait même être chanteur) et a décidé de faire de l’humour en musique. Il illustre donc certaines de ses vannes en chansons et certaines chansons inspirent ses vannes. Si parfois la chute semble téléphonée, le charme du jeune homme opère et il convainc les jurés. “C’était intelligent, car tu veux faire de l’humour, mais tu chantes aussi très bien“, commente Hélène Ségara. Éric Antoine et Sugar Sammy savent qui il est et sont contents du résultat. “Tout le monde sera d’accord avec moi pour dire que tu as de la présence, un numéro bien construit. La seule chose à travailler c’est des chutes plus fortes“, explique le Québécois. Il repart avec trois oui.

Mizuki Shinagawa

Mizuki Shinagawa, jeune femme de 21 ans, pratique le tissu aérien avec en fond de la musique métal. Un show rythmé pendant lequel elle prend de sacrés risques. “Vous êtes belle, sauvage. Même si on a déjà vu ça, c’était très réussi à mes yeux“, confie Hélène Ségara. Éric Antoine a aussi été séduit, tandis que Sugar Sammy n’a pas aimé le choix musical et avait l’impression d’un déjà vu. Marianne James est d’accord sur ce dernier point. Néanmoins, Mizuki repart avec trois oui.

Bruce & Joss

Bruce & Joss forment un duo de consultants en ponctuation et en gestuelle. Autrement dit, l’un lit un texte en citant la ponctuation, l’autre illustre (à sa façon) les différents signes de ponctuation. Et le résultat, cela peut paraître surprenant, est très drôle. Au point d’ailleurs qu’Hélène Ségara pleure de rire. “J’ai cru que ça allait être pourri, mais en fait, j’ai ri. Je suis contente pour vous que le public rie autant“, explique la chanteuse. Marianne James qui a “failli ne pas rentrer dans le sketch du tout” trouve finalement qu’ils ont un”truc formidable“, Sugar Sammy, qui a mis une croix au duo, explique : “Pour moi, ça ne fonctionnait pas, j’étais perplexe, je n’ai pas ri.

The Rookies

The Rookies a déjà participé à La France a un incroyable talent il y a sept ans. Cette troupe de danseurs venue de Nantes tient à prendre sa revanche. Ils proposent ce soir un tableau vitaminé et original aux influences très variées, représentatif des origines de tous les membres de la troupe. Clou du spectacle, une adolescente de 14 ans qui rend le show complètement fou. Ils ont droit à une standing ovation. “Vous avez mis le feu ! Le meddley de style de chorégraphie, ce multiculturalisme, cette diversité. On adore ! Rookies, ça veut dire “débutant”, mais vous ne l’êtes plus, vous êtes des professionnels“, lance Sugar Sammy. Tout le monde a aimé, même si Marianne James a trouvé qu’ils auraient dû danser plus ensemble. Ils obtiennent trois oui.

Guillaume Mitonneau

Guillaume Mitonneau débarque en chaussures de ski et caleçon sur la scène afin de descendre… une échelle à ski. Et il le fait à la perfection. Si Sugar Sammy n’a pas apprécié cette performance et dit qu’il aurait “aimé qu’il se blesse” (c’est de l’humour), les trois autres jurés ont apprécié et le candidat collecte trois oui.

Arthur et Guillaume

Arthur et Guillaume sont danseurs et acrobates. Ils proposent une chorégraphie pour lutter contre l’homophobie. Les deux jeunes hommes qui forment un couple depuis quatre ans ont eu un coup de foudre l’un pour l’autre et veulent faire passer un message de tolérance. Ils ne comprennent pas comment un amour comme celui qu’ils se portent peut susciter autant de haine. Sur scène, ils dansent sur la version de Jeff Buckley de la chanson Hallelujah et le résultat est d’une douceur et d’une poésie telles qu’on en oublierait la difficulté de certaines figures. Et le baiser qui conclut leur danse est juste magnifique. Toute la salle est debout. “C’était tellement beau et c’était tellement tendre à la fois. Je pense qu’avec ou sans message, j’aurais trouvé ça beau, ça fait du bien“, clame Hélène Ségara émue. “On ne voit pas ça souvent en télévision, deux garçons qui s’embrassent sur la bouche à la télévision et cela me touche infiniment. Vous êtes d’une grande élégance“, continue Marianne James. “La violence continue à monter, donc il y a une bataille à continuer“, déclare enfin Éric Antoine. Ils obtiennent quatre oui.

Miki Dark

Miki Dark est arrivé sur scène et a effrayé plusieurs personnes dans le public à cause de sa tenue noire en cuir et de son visage peint en blanc. Alors qu’on s’attend à un show terrifiant, Miki Dark découpe avec des ciseaux une feuille de papier à la vitesse de l’éclair afin de réaliser le visage de Sugar Sammy. Un exploit. Cet ovni est en fait un magicien. Il demande au juré québécois de venir sur scène. Il découpe alors une partie de la photo de Marianne James qu’il place dans une enveloppe, laquelle est déposée dans une corbeille contenant plein d’autres enveloppes. Il aveugle ensuite Sugar Sammy, place une protection sur son ventre et demande à ce que l’on jette toutes les enveloppes devant lui. C’est alors qu’il poignarde l’humoriste en étant lui-même aveuglé. Et que reste-t-il sur la protection ? L’enveloppe contenant la partie de la photo déchirée de Marianne James ! “Ce qui est très intéressant, c’est qu’on ne sait pas que tu es magicien au départ. Les tours sont un peu classiques, mais c’est réalisé dans un esprit… et ce regard de serial killer qu’on voit dans les cauchemars, conjugué à l’exercice de la magie, je trouve ça intéressant“, confie Éric Antoine. Tout le monde a adoré ce numéro humoristique, silencieux et dark. Il repart avec quatre oui.