Incroyable talent 2019, la finale : Le Cas Pucine gagnante face à Valentin

0
831

Ce mardi 10 décembre 2019, M6 a diffusé la grande finale d’Incroyable talent 2019. Tous les candidats en compétition ont donné le meilleur d’eux-mêmes, dans l’espoir de succéder à Jean-Baptiste Guégan et remporter les 100 000 euros en jeu. Mais il ne pouvait y avoir qu’un gagnant. Résumé de cette belle soirée.

À lire aussi

The Owl And The Pussycat

The Owl and The Pussycat est un duo formé par un couple, deux acrobates qui font du trapèze. Leur complicité et leurs prises de risques lors des auditions et de la demi-finale ont payé car ce soir, ils faisaient partie des finalistes. Les tourtereaux ont souhaité se mettre encore plus en danger. Tombée plusieurs fois lors des répétitions, Adrienne craignait la chute en direct. Mais leur numéro aérien était une fois de plus poétique, rempli d’amour – malgré leur volonté de parler d’une rupture – et réussi. Entre figures d’équilibre et pirouettes, les tourtereaux ont impressionné et ému sur le plateau. “Merci à vous deux. Vous vous êtes mis une pression incroyable. Nous avons vu l’intensité de vos regards. Vous nous avez foutu la trouille, mais tout s’est passé à merveille“, a confié Marianne James. “Non seulement vous avez la technique, mais vous avez de la classe“, a quant à lui déclaré Sugar Sammy.

Dirabi

Les Dirabi, duo formé par deux jeunes frères de 15 et 16 ans, originaires de Côte d’Ivoire, sont des danseurs contorsionnistes. Leur dynamisme et leur capacité à se contorsionner dans tous les sens avaient impressionné durant les auditions et la demi-finale. Pour cette finale, les deux candidats avaient préparé un “numéro un cran au dessus“. Sur des titres entraînants, les deux frères ont mêlé chorégraphie et contorsions afin d’offrir un show dynamique. “J’ai l’impression que vous êtes faits en mousse. On est toujours à la fois subjugué et effrayé“, a déclaré Hélène Ségara. Sugar Sammy a une fois de plus apprécié la mise en scène ou la technique. “Vous vous poussez à bout mais en gardant le sourire. On peut dire que vous êtes les sados masos les plus heureux de France“, a plaisanté Eric Antoine. Il n’a également pas manqué de préciser que leur numéro était une fois de plus fantastique.

Le Cas Pucine

Capucine est une jeune ventriloque de 20 ans, qui se plaît à faire rire le public avec son fidèle compagnon Eliott, une grenouille. Après avoir séduit les internautes sur YouTube, elle a pris son courage à deux mains pour participer à Incroyable talent 2019. Et elle a bien fait car elle a fait forte impression, au point d’être golden buzzée par Ahmed Sylla lors de la demi-finale. Ce soir, elle a misé sur l’émotion et a souhaité faire un numéro jamais vu dans son domaine. Accompagnés au piano, Elliot et Capucine ont chanté Et il m’aime encore de Coeur de pirate. La jeune femme a ensuite joué de la flûte traversière à une main, avant de reprendre sa déclaration d’amour à son “animal”. “Quelle merveille. Comment arrives-tu à avoir des notes justes en ventriloquie“, s’est étonnée Marianne James. Si elle était moins séduite lors de la demi-finale, la chanteuse a été bluffée par cette prestation. “Je suis d’accord avec Marianne, je pense que c’était ta meilleure prestation“, a confié Sugar Sammy. Elle a également fait “chavirer” Hélène Ségara et Eric Antoine.

The Revolutionnary

The Revolutionnary est une pétillante troupe de danseurs âgés de 14 à 34 ans. Leur performance lors des auditions avait bluffé Hélène Ségara, qui n’a pu s’empêcher de les golden buzzer. Pour la finale, ils ont souhaité adresser un message d’espoir aux personnes atteintes d’un cancer. C’est donc une prestation plus qu’émouvante qu’ils ont livrée sur scène. L’une des danseuses de la troupe, prénommée Victoria, a joué une femme malade qui se battait contre la maladie. Et la combattante a fini par l’emporter. A la fin de son numéro, le groupe a eu le droit à une standing-ovation. Émue, Hélène Ségara leur a dit à quel point elle était fière et a fait une allusion à son papa récemment décédé. “On a tous été touché. Mes deux parents sont partis du cancer. C’est difficile, mais c’est très beau ce que vous avez fait. (…) Vous méritez mille fois votre place. C’est un travail d’une grande intelligence“, a confié Eric Antoine, les larmes aux yeux. “Je déteste dire ça, mais Hélène avait raison. J’avais un doute pendant les auditions, mais pour moi, vous avez atteint un autre niveau aujourd’hui“, s’est réjoui Sugar Sammy.

Damien Kaym

Damien Kaym (19 ans) est un jeune chanteur qui a ému le jury avec sa reprise de Papaoutai lors des auditions. Un message à son papa avec lequel il est brouillé depuis plusieurs années. Et lors de la demi-finale, il a prouvé qu’il était un véritable show-man en interprétant, à sa façon, All About That Bass, de Meghan Trainor, une chanson qui “envoie valser les critiques“. Pour la finale, il ne voulait décevoir personne. Il a choisi le titre I’m Still Standing d’Elton John. Dans un décor pop et coloré, il a une fois de plus prouvé toute l’étendue de son talent en faisant le show et en jouant avec les notes. Il a terminé son numéro, proche d’un autre garçon, un moyen pour lui de faire passer un message ? Quoi qu’il en soit, il a fait mouche. “Tu es dans ta vérité, ta singularité et je trouve qu’il n’y a rien de plus beau. En plus, le métier commence à rentrer. Quand tu es sur scène, on sent que tu joues ta vie. Et je te trouve vraiment très beau“, a déclaré Eric Antoine. “On voit que chanter est ta passion, ta vie. Je t’ai rencontré avec ta maman et je lui tire mon chapeau. Je vais dire à ton papa : monsieur quand on a un fils comme ça, on met de côté ses préjugés“, a déclaré Hélène Ségara. Des paroles qui ont ému Damien.

Valentin

Valentin Reinehr, un humoriste bègue de 26 ans, était le premier à se qualifier pour la finale d’Incroyable talent 2019. Lors des auditions, il avait particulièrement fait rire et ému le jury, en particulier Éric Antoine qui lui a accordé son Golden Buzzer. Le jeune homme, dont le bégaiement est dû à un traumatisme psychologique (alors qu’il n’avait que 4 ans, il a vu une amie se noyer), était donc très attendu ce soir. Pour la finale, il a préparé un sketch inédit. Il l’a débuté en expliquant que l’émission avait trop changé sa vie et qu’il le regrettait. Il a ensuite raconté qu’il ne trouvait plus de travail et qu’il avait dû commettre des crimes par exemple pour gagner de l’argent. S’il a fait quelques allusions à son handicap, il n’a pas souhaité le mettre en avant. “J’ai fait L’amour est dans le pré, mais ils ne m’ont jamais diffusé. Entre les agriculteurs et moi, il y avait trop de sous-titres“, a-t-il par exemple lancé. Le jury était une fois de plus sous le charme. “Si j’avais un autre Golden Buzz, je te le donnerais maintenant. Tu es la découverte de cette année pour moi“, a déclaré Eric Antoine après l’avoir pris dans les bras. Sugar Sammy a été tout aussi touché et séduit par son numéro “drôle et bien construit“.

Tiago Eusebio

Tiago Eusebio est un bel acrobate qui s’entraîne trois heures par jour pour être le meilleur. Lors de la demi-finale par exemple, il a réussi à tirer une flèche enflammée et a visé sa cible, avec sa jambe. La barre était donc très haute pour la finale. Il a encore défié les lois de la gravité, en slip noir à strass (c’est important de le préciser). Afin de se mettre en danger, il a rajouté des sangles pour faire ses figures d’équilibre. Il a dit ne pas avoir beaucoup répété et pourtant, il semblait tout à fait à l’aise dans l’exercice. Il était perché à plusieurs mètres du sol, alors que de l’eau coulait, une tâche incroyablement difficile en somme. “C’était encore d’une beauté. Tout ce que tu touches est dessiné. C’est comme si tu étais irréel, c’était magnifique“, a confié Marianne James. “Tu es comme une oeuvre d’art, une sculpture vivante“, a expliqué Hélène Ségara qui a été impressionnée par son numéro complexe.

Troy & Ess

Troy & Ess sont deux danseurs pas comme les autres. Ils se plaisent à revisiter les codes de la danse, du cirque et de la contorsion. Leur premier numéro, assez angoissant mais spectaculaire, avait subjugué Marianne James qui leur a accordé un Golden Buzzer. Après leur première prestation sombre et effrayante, le duo a souhaité suspendre son public dans le temps. Enfermé dans un sac en tissu, Troy a réussi à en sortir pour rejoindre sa partenaire, qui était suspendue dans les airs. Ils se sont ensuite retrouvés et ne semblaient former qu’un. Un numéro qui donnait les frissons tellement c’était beau. “C’est animal ce que vous nous proposez. Vous changez tous les codes de la danse et de la contorsion. C’était magique, on était ailleurs. J’adore la mise en scène et tout ce qu’il s’est passé. Je suis tellement fière que vous soyez mon Golden Buzzer. Vous êtes uniques“, a confié Marianne James. Sugar Sammy a également apprécié leur singularité. Hélène Ségara a évoqué un show féerique et poétique, et Eric Antoine a parlé de leur grande technique.

Booboo Beproud

Booboo Beproud est un groupe de quatre jeunes danseuses âgées de 9 à 11 ans. Ces championnes de France junior de hip-hop 2019 et participantes aux championnats du monde ont séduit David Ginola, qui leur a offert son Golden Buzzer durant les auditions. Bien qu’elles soient les benjamines de la compétition, elles ne comptaient pas se laisser impressionner. Classes dans des costumes colorés, elles ont mêlé plusieurs styles de musique. Leur synchronisation et leur dynamisme étaient impressionnants. Elles ont enchaîné les pas à une vitesse incroyable. “Quel carton. Vous êtes parties dans un truc jazz-punk. C’était un super choix assez osé. Vous nous avez mis la fête dans le coeur“, a déclaré Eric Antoine. “J’ai souri tout le long. Vous êtes des petits bonbons de bonheur“, a déclaré Hélène Ségara.

Emi Vauthey

Emi Vauthey (26 ans) avait déjà tenté La France a un incroyable talent en 2006, saison remportée par Éric Antoine, et s’était hissée jusqu’en finale (en 7e position). Un exploit renouvelé cette année. Son numéro de hoola-hoop et de gymnastique ont fait mouche. Pour la finale, elle a offert un show périlleux afin de dévoiler une autre de ses facettes. Sublime en combinaison rose, elle a une fois de plus utilisé un agrès au départ pour montrer sa souplesse. Elle s’est ensuite envoyée en l’air dans un cube, avant de terminer avec un cerceau. “J’ai l’impression que tu te lâches, tu nous as fait la totale. C’était magnifique“, a déclaré Hélène Ségara. “Quelle intelligence, quel boulot. Trois agrès en trois minutes. C’est félin, sauvage, féminin et puissant“, a confié Eric Antoine.

Marilou

Marilou, une jeune fille de 15 ans, est passionnée de chant. Après avoir ému avec Les Vacances au bord de la mer de Michel Jonasz lors des auditions, elle n’avait pas entièrement convaincu le jury avec sa reprise de Soleil, de Grégoire. Elle avait tout de même obtenu sa place en finale, mais avec une petite mise en garde : ne pas perdre sa fraîcheur, son naturel et son émotion. Ce soir, elle a interprété Le temps de l’amour, de Françoise Hardy, au piano. L’émotion était palpable sur le plateau et, encore une fois, sa technique était irréprochable. “La lumière, l’étincelle, une étoile, la douceur… Tu te rends compte que dans ce monde qui est si tourmenté, tu arrêtes le temps d’un coup. Tu nous as attiré avec tant de charme. Bravo“, a confié Marianne James. Sugar Sammy était vraiment avec elle lors de sa prestation et en a presque oublié qu’il était sur le plateau .”Que tu nous donnes une aussi belle performance, on est vraiment chanceux“, a conclu l’humoriste. Hélène Ségara a apprécié qu’elle ait écouté leurs conseils et Eric Antoine a confié que la chanson aurait pu être écrite pour elle.

Yoherlandy & Rahmane

Oui, Sugar Sammy peut être séduit par des numéros. Pour preuve, il avait accordé son Golden Buzzer à Rahmane (23 ans) et Yoherlandy (28 ans). Le premier est un danseur hip-hop d’origine algérienne-espagnole, le deuxième est spécialiste du contemporain et est originaire de Cuba, ce qui donne lieu à un beau mélange en matière de chorégraphies. Pour la finale, c’est leur amitié qu’ils ont souhaité mettre en avant à travers leur art. Ce n’est pas toujours simple de demander de l’aide à un ami mais, quoi qu’il arrive, l’autre est toujours présent. C’est ce qu’ils ont voulu dire sur scène. “C’est fou la fusion qui existe entre vous deux alors que vous vous connaissez depuis un an. Je ne regrette aucunement mon Golden Buzzer. C’est difficile pour un homme de s’ouvrir à un autre homme. Le sujet est sensible, personnel et vous vous êtes surpassés. Pour moi, vous êtes de classe mondiale“, s’est réjoui Sugar Samy. “Sugar Sammy s’est mis à aimer la sensibilité grâce à vous. Donc vous êtes faits pour toucher le monde entier“, a plaisanté Eric Antoine.

Louÿs de Belleville

Louÿs de Belleville, avec un “y” et un tréma sur le “y”, est un “poétologue qui écrit des poétums“. Lors des auditions et de la demi-finale, il avait surpris et amusé avec ses numéros et avait même décroché le Golden Buzzer de l’invité spécial Philippe Katerine. Pour cette finale, la moitié de sa prestation inédite était inspirée “du chant des oiseaux qui mangent les fruits rouges de son arbre“, près de Bordeaux, et l’autre moitié était une réadaptation d’une partie de son spectacle, Mouvement Un comme l’a dévoilé Le Parisien du jour avant la diffusion. Le début de son numéro était très spirituel. Puis il a enchaîné sur une magnifique grimace avant de partager de l’amour, puis de se mettre en colère. Il a aussi fait un clin d’oeil à Philippe Katerine en chantant son titre J’adore. “Ce que j’aime c’est que quand vous êtes à la télé, les gens me détestent moins sur Twitter. Je n’ai rien compris, mais bonne chance”, a confié Sugar Sammy. Eric Antoine a apprécié sa vérité sans concession et l’a remercié d’exister. “Vous êtes barré mais vous ne trichez pas. Vous avez une démarche artistique surréaliste, ça peut peut-être vous échapper. Mais comme l’a dit Philippe Katerine, certains comprendront dans dix ans“, a déclaré Marianne James. Tous ont ensuite admis auprès du public avoir reçu des messages d’insultes après la qualification du candidat.

Après que Jean-Baptiste Guégan a chanté Retourner là-bas, il était temps de connaître le nom du vainqueur. Et c’est Le Cas Pucine qui a gagné Incroyable talent 2019 face à Valentin. Elle compte sur ses 100 000 euros gagnés pour mener à bien un projet artistique.