Inès (Koh-Lanta), des “seins gratuits”: les dessous de son augmentation mammaire

0
217

Mardi 21 juillet 2020, Inès Loucif était d’humeur à se confier sur Instagram avec sa communauté. Très honnête sur tous les sujets, la candidate de Koh-Lanta s’est penchée sur ses complexes. Auparavant, elle avait déjà évoqué son long combat pour obtenir un corps de rêve, mais c’est cette fois à propos de son visage qu’elle a trouvé des choses à redire. Ayant une hypertrophie au niveau des yeux, la jolie brune avait l’espoir d’y remédier par le biais d’une opération chirurgicale, mais à son grand regret, c’est impossible. Lancée sur ce qui la gêne, Inès en a profité pour aborder une partie de son physique qui semble en intéresser plus d’un : sa poitrine.

À lire aussi

L’occasion d’apprendre qu’elle aussi, à l’instar de nombreuses candidates de télé-réalité, a eu droit à une augmentation mammaire. Un gros changement qui était pourtant loin d’être un caprice comme elle l’explique. “A contrario des yeux, j’ai une hypotrophie mammaire, c’est-à-dire une absence de développement mammaire. Je n’avais pas du tout de seins, je ne pouvais pas mettre de soutien-gorge, ça ne me servait à rien, je ne remplissais pas le bonnet.

Contrairement à une opération de chirurgie esthétique classique, c’est donc de la chirurgie réparatrice qu’a pu bénéficier la brunette de 27 ans. Ainsi, elle a eu la chance de ne rien débourser. “Donc pour celles qui me demandent les prix, je suis désolée, mais je n’ai pas payé mes seins, j’ai été prise en charge par la Sécurité sociale“, révèle-t-elle, plutôt satisfaite. “Je suis obligée d’être insolente, c’est pas tout le monde qui a des seins gratuits, je ne le crie pas sur tous les toits, mais quand je peux le dire, je le dis, je n’ai pas payé mes seins !” Depuis cette métamorphose qui a littéralement changé sa vie, Inès n’hésite plus à s’afficher en bikini sur la Toile, mettant régulièrement en valeur sa jolie poitrine. On se souvient d’ailleurs que, lors de la diffusion de Koh-Lanta cette année, sa silhouette zéro défaut avait fait des ravages. Une belle revanche pour la jolie Inès qui a pu au moins gommer ce complexe.