Inès (Koh-Lanta) menacée de mort après l’élimination de Sam : “Calmez-vous !”

0
182

Vendredi 24 avril 2020, c’est l’aventurier Sam qui a été éliminé de Koh-Lanta, contre toute attente. Avec six voix contre lui, le benjamin de la compétition a été contraint de quitter le camp, suscitant alors de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Les internautes, et les anciens aventuriers ont été peinés de son départ précipité, lui qui était pourtant le chouchou du public. Certains déçus n’ont pas hésité à blâmer Inès, Moussa, Charlotte et Alexandra pour cette issue malheureuse, allant très loin dans les critiques. Nombreux ont déploré que leur quatuor se maintienne dans le jeu, étant beaucoup moins méritant que Sam aux yeux des téléspectateurs.

À lire aussi

C’est dans ce climat hostile qu’Inès s’est réveillée samedi 25 avril, au lendemain de la diffusion. Encore au lit, elle s’est empressée de prendre la parole via sa story Instragram pour pousser un coup de gueule. “À quelle heure je vous dois quelque chose ? À quelle heure j’ai fait le jeu pour vous ? Je ne comprends pas cette méchanceté. Que ça en vienne à des menaces de viol, de mort, d’attaques de ma famille, de la famille des autres… Comment ça peut être cautionné ? Et ça me fait tellement mal de voir mes autres potes de l’aventure prendre des insultes sur leurs enfants, surtout en fait…“, a-t-elle confié très étonnée.

Sam, misogyne ?

Si elle assure comprendre leur déception face au départ de Sam, elle condamne en revanche les attaques qui l’estiment inactive dans l’aventure : “Je remets les pendules à l’heure. C’est pas parce qu’on nous voit sur un extrait de deux minutes bronzer sur la plage que c’est ce qu’on fait toute la journée. Si la production décide de mettre juste les moments où on bronze, c’est son problème. Mais surtout, ce qui me fait beaucoup de peine, c’est que vous vous permettez de gâcher notre aventure avec cette méchanceté“. Par ailleurs, Inès a rappelé que Koh-Lanta ne reste qu’un jeu et, qui plus est, une opportunité inouïe dans la vie de tout à chacun. De quoi justifier selon elle son vote contre Sam : “Vous savez qu’on a été sélectionné parmi des milliers de personnes ? Du coup, quand on est pris, on n’a pas intérêt de lâcher et on n’est pas là pour regarder les autres gagner. Oui, ils sont plus forts que moi, mais au bout d’un moment, si je vois que la personne je ne peux pas la vaincre, je cherche un autre moyen. Ça s’appelle le jeu !.

L’infirmière de 25 ans en a profité, au passage, pour casser l’image du jeune homme de 19 ans, lequel se serait montré misogyne à plusieurs reprises lors du tournage : “À partir du moment où, sur le camp, je l’entends dire ‘moi je ne me mesure pas aux femmes, elles peuvent pas gagner’, excusez-moi j’ai juste pas envie de cohabiter avec la personne. Donc, calmez-vous au niveau de l’irrespect, ça me fait énormément de peine. Et c’est un jeu ! On a tué personne.” En espérant que cette mise au point suffise à clôturer le débat…