Connect with us

Interrogé sur la hausse du prix du carburant, Macron répond en citant… Mythologies de Roland Barthes

Dépêche

Interrogé sur la hausse du prix du carburant, Macron répond en citant… Mythologies de Roland Barthes

Le président de la République a accordé depuis Verdun une longue interview à Europe 1 qui l’a diffusée ce mardi matin. Emmanuel Macron a évoqué la question de la hausse de la taxation sur le diesel, passant par une introduction pour le moins surprenante.

La référence a quelque chose d’abstrait alors que la colère monte chez un certain nombre de Français depuis l’annonce de la hausse de la taxation du diesel et qu’une journée de blocage est prévue le 17 novembre. Lors d’un entretien enregistré à Verdun lundi soir et diffusé ce mardi matin par Europe 1, Emmanuel Macron a en effet été interrogé à ce sujet. Il a répondu en faisant référence à un sémiologue ayant connu son pic de notoriété dans les années 60 et 70. “Quand Roland Barthes écrit Mythologies, la DS est en couverture”, a-t-il ainsi déclaré. “J’aime la voiture”, a-t-il poursuivi, déplorant “ne plus pouvoir conduire”. Convoquant un nouveau souvenir, il a encore cité un de ses prédécesseurs: “Les Français aiment la bagnole!’ comme disait Georges Pompidou”. 

“Davantage taxer les énergies fossiles” 

Ensuite, seulement, il en est venu au cœur du sujet. “Ça augmente en très large partie à cause du prix du pétrole, à 70 ou 80% à cause des cours mondiaux”, a-t-il argué. Il a de surcroît assuré: “Le gouvernement augmente les taxes pour réduire l’écart entre le diesel et le sans plomb qui ne se justifie plus.” Emmanuel Macron a déclaré qu’il fallait “moins taxer le travail et davantage ce qui pollue” après avoir appelé à “davantage taxer les énergies fossiles, le carburant entre autres, pour investir dans de nouvelles énergies”. “On ne peut pas changer dès qu’il y a un désaccord, ce n’est pas raisonnable”, a-t-il enfin posé. 

Le chef de l’Etat a cependant affirmé être “attaché à la situation de deux catégories de personnes”: les personnes très modestes, pour lesquelles il souhaite “améliorer” le chèque énergie, et les personnes devant impérativement prendre leur voiture pour aller travailler. Les concernant, il veut généraliser “l’indemnité kilométrique” , avec les collectivités locales et les employeurs. 

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

More in Dépêche

To Top