Isabelle Adjani s’adresse à Emmanuel Macron et lui exprime sa détresse

0
226

Isabelle Adjani en avait lourd sur le coeur. Alors, le 4 mai 2020, la célèbre actrice de 64 ans, icône du cinéma français, a rédigé une lettre adressée à Emmanuel Macron et diffusée par et sur France Inter. L’héroïne de La Reine Margot y invoque “l’état d’urgence culturel“.

À lire aussi

Nous savons, vous savez, que nous, vulnérables, mais indestructibles artisans de la culture, sommes un gage majeur de démocratie dans un pays, que notre existence sécrète un antidote puissant à tout ce qui peut être liberticide, et que le courage de vous dire que la reprise autour du cinéma, du théâtre, de la danse, de la musique, des musées, doit être pour demain, et pas pour après-demain, nous l’avons“, a écrit Isabelle Adjani, demandant à Emmanuel Macron des fonds pour aider à la sauvegarde de la culture. “Alors Monsieur le Président, il est temps de déclarer l’état d’urgence culturel, une urgence sans condition, une urgence sans restriction, une urgence où la liberté de créer ne sera pas remise en question parce que la culture est incompatible avec la distanciation sociale, parce que l’art est un état où la liberté est une nécessité, l’art est un état où la liberté fait loi“, a également défendu l’actrice.

Isabelle Adjani et tous les autres artistes ont été entendus par Emmanuel Macron. Le président de la République s’est adressé à eux lors d’une visioconférence avec des représentants de la culture organisée depuis le palais de l’Élysée le 6 mai. Parmi eux, la chanteuse Catherine Ringer, les réalisateurs Éric Tolédano et Olivier Nakache, le metteur en scène Stanislas Nordey, l’écrivain Aurélien Bellanger, l’actrice Sandrine Kiberlain…

Utilisons cette période où l’école ne rouvre pas de manière habituelle pour faire une révolution de l’accès à la culture et à l’art. On a besoin de ce souffle. Imaginons un été apprenant et culturel. Il nous faut protéger celles et ceux qui font vivre la culture en France : je m’engage à ce que les droits des artistes et techniciens intermittents soient prolongés d’une année au-delà des 6 mois où leur activité aura été impossible ou très dégradée, soit jusqu’à fin août 2021“, a-t-il fait savoir sur son compte Twitter.