Isabelle Morizet explique pourquoi elle a “tué” son personnage Karen Cheryl

0
295

Elle ne s’était jamais imaginée chanteuse de variété, et pourtant ! C’est le destin qui a fait d’Isabelle Morizet, inscrite en faculté de médecine, Karen Cheryl. Elle qui a grandi dans un monastère du XVIe siècle a été propulsée sur le devant de la scène de manière très soudaine. “Une maquette que j’avais enregistrée s’est retrouvée entre les mains du producteur Claude Carrère qui cherchait la future Sheila, explique-t-elle au magazine Gala. J’ai sorti mon premier titre en janvier 1975, Garde-moi avec toi. Il est devenu disque d’or en quinze jours.

À lire aussi

Karen Cheryl est passée d’une vie d’étudiante à celle de véritable star. “Les fans grimpaient sur ma voiture, j’étais protégée par des gardes du corps, dans les rues, se souvient-elle. En 1981, à la veille de sortir Thriller, Michael Jackson m’a invitée à faire un duo avec lui au Canada.” Mais les mois passant, Isabelle Morizet a ressenti l’envie de reprendre le dessus sur ce personnage factice qui ne lui correspondait pas tout à fait. Elle ne rêvait plus de télévision, mais de radio, de journalisme : “Ma décision était prise : j’ai dit stop. J’ai mis toutes les photos de cette période et les disques d’or dans une valise et l’ai descendue sur le trottoir. Le lendemain matin, j’ai regardé les encombrants embarquer ma vie d’avant.” Un petit veinard aurait pourtant pu se faire un sacré pactole sur eBay en tombant sur ce trésor…

Ça ne faisait pas très sérieux

Pendant sept ans, l’ancienne chanteuse a enchaîné les petits rôles tout en démarchant les boîtes de production. Quand tout à coup, après une défection, Europe 1 a exigé sa présence dans l’heure. “Mon invité était Georges Charpak, prix Nobel de physique, poursuit-elle. J’ai fait comprendre à ma direction que Karen Cheryl interviewant l’inventeur des détecteurs de particules, ça ne faisait pas très sérieux. J’ai repris mon nom : Isabelle Morizet.” Depuis 2001, elle reste fidèle à l’antenne et a enchaîné l’animation d’Interview People, de Confessions orbitales et d’Il n’y a pas qu’une vie dans la vie. Elle a d’ailleurs épousé le journaliste Jérôme Bellay, qui fut un temps directeur de la station. Décidément, elle a tout gagné à changer de vie !

Retrouvez l’interview intégrale de Karen Cheryl dans le magazine Gala, numéro 1377, du 31 octobre 2019.