Jack White prend la défense de deux femmes empêchées de s’embrasser pendant un de ses concerts

0
88

Les faits se sont déroulés le vendredi 2 novembre à Edmonton, au Canada. Lors d’un concert de Jack White, alors que retentissait Seven Nation Army, deux femmes qui voulaient s’embrasser en ont été empêchées par une ouvreuse, a remarqué Têtu

Alysson MacIvor, une des femmes concernées, s’est indignée de la situation sur Facebook: “Nous avons été interrompues par une jeune ouvreuse qui m’a prise à part […] en me disant: ‘Ce n’est pas autorisé ici’.”

Interloquée, Alysson Maclvor s’est exclamée: “Vous voulez dire l’embrasser? Je n’ai pas le droit de l’embrasser ici? C’est cela que vous dites?” “Oui, et si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez parler à mon manager”, lui a répondu la jeune ouvreuse.

“Ca m’a vraiment déçu”

Une fois la chanson de Jack White terminée, les deux femmes se sont donc rendues chez le manager pour dénoncer le comportement de l’ouvreuse. Le personnel de la salle s’est aussitôt confondu en excuses. Informé de la situation, Jack White a apporté son soutien à ses deux fans sur Instagram. 

“La nouvelle que deux femmes ont été empêchées de s’embrasser pendant un de mes concerts à Edmonton m’a vraiment déçu”, a-t-il écrit sur le réseau social. “Lors de mon show suivant à Calgary, j’ai dédié la chanson Love Interruption à ces deux femmes et j’ai encouragé tout le monde à embrasser sa moitié.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.