Accueil Pure Musique Jacques Dutronc toujours marié à Françoise Hardy : confidences déroutantes sur leur...

Jacques Dutronc toujours marié à Françoise Hardy : confidences déroutantes sur leur couple

0
22

“J’ai toujours espéré qu’il entendrait les messages que je lui adressais. Mes chansons m’aidaient à supporter mes douleurs, à m’en libérer le temps de les faire et de les chanter”, voilà ce que confiait Françoise Hardy à Paris Match en mars dernier. Pourtant, et contrairement à ce qu’elle pensait, Jacques Dutronc porte une attention particulière à ses textes. Malgré leur séparation il y a plusieurs années, les deux artistes n’ont jamais voulu divorcer.

Sur les ondes d‘Europe 1, samedi 19 juin 2021, Jacques Dutronc a évoqué Françoise Hardy comme une “icône”. L’artiste de 78 ans l’assure, il a été touché par l’une de ses chansons sortie en 1967. “C’est ce qu’elle croit. Je sais qu’il y en a une qui m’est totalement dédiée, elle s’appelle Voilà”, a-t-il expliqué, avant de raconter une anecdote qui témoigne de l’ambiguïté de leur relation, tantôt heureuse, tantôt toxique. “Je lui parlais sur le trottoir, pour paraître un peu plus géant. Elle, bien entendu, je me démerdais pour qu’elle soit dans le caniveau“, a-t-il partagé.

“Mais plus ça allait, plus la femme me filait le caviar”, poursuit-il, en faisant un lapsus en confondant avec le mot “cafard“. “Le caviar, c’était après, parce qu’elle a vendu je ne sais combien de disques… C’était énorme. Donc à moi la Sacem”, a-t-il sourit. Malgré les hauts et les bas de leur histoire, Jacques Dutronc se souvient de Françoise Hardy comme de “presque l’icône de sa vie, même avant la chanson“. “Et ça continue hein“, a-t-il lâché.

Ici, Jacques Dutronc oublie toute une partie majeure de l’oeuvre de Françoise Hardy, tiraillée par les infidélités et le comportement de l’homme qu’elle a toujours aimé. “Mes textes ont continué de tenter de sublimer une relation qui s’est vite avérée douloureuse, elle aussi, du fait de ma personnalité peu sûre d’elle, anxieuse, trop en demande, et de son insaisissabilité à lui, de son besoin d’être libre, de s’amuser ailleurs“, reconnaissait-elle auprès de Paris Match. Touchée par un cancer du cavum (des fosses nasales), Françoise Hardy a récemment avoué être “proche de la fin”, très affaiblie par les effets secondaires de son traitement radio et immunithérapiques. Son fils Thomas Dutronc a même dû démentir la nouvelle de sa mort, faussement annoncée.