“J’ai été con, tout simplement…” : Jean-Pierre Pernaut cash sur son cancer du poumon

0
115

Trois ans après avoir soigné son cancer de la prostate, TF1 souffre d’un cancer du poumon. Il l’a appris l’été dernier, mais la nouvelle a été annoncée publiquement que récemment, au mois de novembre 2021. Le poumon droit guéri, le poumon gauche désormais touché, l’époux de Nathalie Marquay se livre comme jamais sur la maladie. Lundi 29 novembre 2021, sur les ondes de RTL Midi, au micro de Pascal Praud, le journaliste de 71 ans se confie.

Je suis en pleine forme, enfin, j’exagère quand je dis ça car il faut garder le moral“, lance-t-il, toujours positif. Et s’il prend la parole souvent désormais et de manière décomplexée, c’est aussi et surtout pour sensibiliser les Français. Ce cancer du poumon “vient à 80% du tabac“, assure Jean-Pierre Pernaut. “Pendant toute ma vie, j’ai fumé, regrette-t-il. Et bien, je suis tombé dans le piège.” La cigarette a fait partie intégrante de son existence, à raison d’un à deux paquets par jour pendant cinquante ans, rien que ça. Aujourd’hui, Jean-Pierre Pernaut est pris de remords : “Je le dis, j’ai été con, tout simplement…

Son histoire est celle de beaucoup d’autres. Et c’est justement pour éviter que la maladie s’installe qu’il témoigne. “Arrêtez de fumer !“, lance-t-il comme avertissement aux auditeurs de RTL. Un conseil qu’il a déjà entendu de la bouche de son frère médecin qui l’a “engueulé” toute sa vie. Dans le documentaire La Vie d’après diffusé sur C8 jeudi 9 décembre 2021 et que nos confrères du Parisien ont visionné, Jean-Pierre Pernaut évoquait déjà ses regrets sur le sujet : “Pendant des années, on m’a dit ‘Arrête de fumer, arrête de fumer’. J’ai fumé beaucoup. Et puis, on m’a découvert une petite maladie qui arrive aux personnes qui fument. Je me suis trouvé un petit cancer du poumon. C’est la première fois que j’en parle.

Finalement, son déclic a été la maladie. “Le jour où j’ai arrêté, je ne m’en suis pas aperçu. Je n’ai plus fumé une cigarette depuis le 5 juillet. Je n’ai pas mis de patch. Le tabac ne me manque pas, annonçait-il. J’aurais dû arrêter il y a plus longtemps. C’est une question de volonté. J’avais peur de mal respirer, de tousser, de grossir. Bon, j’ai pris trois kilos en trois mois. Promis, je vais faire de la gym.” Ce cancer du poumon a eu le même effet sur sa fille Lou Pernaut (18 ans) qui, “après quatre ans d’addiction”, a elle aussi stoppé net la cigarette en septembre dernier.