“J’ai refusé, bien évidemment…” : Pas payée, Amanda Lear envoie promener un groupe à la mode…

0
22

Tout travail mérite salaire, et annoncé sa retraite du show business en 2016, a fait une amusante confidence en interview.

Dans les pages du magazine Gala, Amanda Lear a été questionnée sur sa longévité rare et, avec son légendaire franc-parler, elle a raconté : “Je tiens la route mais la société a changé que voulez-vous (…) Les jeunes peuvent préférer Wejdene [candidate de DALS, NDLR] mais j’exerce encore de la fascination parce que je suis rock. J’ai connu les Rolling Stones, Bryan Ferry, David Bowie, Salvador Dali, Jimmy Hendrix… Tenez, vous connaissez le groupe Maneskin, ces mecs italiens très à la mode et tous maquillés ? Avant qu’ils ne gagnent l’Eurovision, ils voulaient que je chante avec eux. Sans me payer ! J’ai refusé, bien évidemment…” Aujourd’hui, le groupe cartonne notamment auprès des jeunes grâce à Beggin’, qui tourne en boucle sur TikTok. Aurait-elle raté une occasion de se faire connaître d’un autre public ?

Amanda Lear, qui sort aussi un nouvel album de reprises intitulé Tuberose, ne peut pas se permettre de travailler gratuitement puisqu’elle a besoin d’argent. Même si elle a eu une belle carrière très diversifiée, sa chic maison de Provence lui coût les yeux de la tête ! “Une vieille baraque coûte cher. Tout mon pognon y passe, mes amis me disent que c’est trop grand, que je devrais vendre. Mais je veux mourir ici. Au pire, je la mettrai en viager“, avait-elle ainsi révélé au journal Le Parisien en août 2020. Il faut dire que le Sud de la France est une terre de souvenirs pour la star, qui a passé de belles années avec son défunt mari Alain-Philippe Malagnac, malheureusement mort en 2000 à cause d’un incendie.

Gala, édition du 7 octobre 2021.