Jay-Z se lance dans le cannabis et s’engage pour les droits d’anciens détenus

0
65

Jay-Z est un rappeur au talent immense, mais a su également s’imposer comme un brillant homme d’affaires. L’époux de Beyoncé a une fortune estimée à plus de 1 milliard de dollars, mais vient de se lancer dans un nouveau business qui pourrait lui rapporter gros. Comme l’a annoncé l’entreprise dans un communiqué le 9 juillet 2019, Jay-Z devient stratégiste en chef de la marque Caliva, l’une des sociétés les plus importantes sur le marché du cannabis. Caliva propose donc de la weed californienne depuis 2016. Notons que le cannabis à usage récréatif est légal dans l’État de Californie depuis le 1er janvier 2018.

Il jouera un rôle crucial dans la direction créative et la stratégie de la marque. Dans son poste, Mr Carter s’occupera de l’enrichissement des citoyens américains ayant été incarcérés – dont beaucoup d’entre eux ne profitent pas des bénéfices de la légalisation – à travers un travail juridique et l’aide à l’emploi“, est-il indiqué dans le communiqué. Aux États-Unis, le fait que les anciens dealers de cannabis ne soient pas à la tête de ces nouvelles entreprises de commercialisation légale de weed a soulevé un débat. Beaucoup déplorent le fait que des hommes blancs s’enrichissent sur un marché autrefois dirigé par des personnes de couleur. Le rappeur et père de famille milite depuis toujours pour une réforme du système pénal américain.

Si Jay-Z étend son business au cannabis, c’est également pour lutter contre ces discriminations. “Tout ce que je fais, je veux le faire correctement et au plus haut niveau. Avec le potentiel de l’industrie du cannabis, l’expertise de Caliva fait d’eux les meilleurs partenaires pour cet objectif. Nous voulons créer quelque chose de puissant, prendre du plaisir en le faisant, faire les choses bien et inciter des gens à nous rejoindre“, a déclaré Jay-Z.