“Je déteste ces conneries” : Lââm, excédée, s’emporte puis fait marche arrière après la mort de son mari

0
13

Le 2 novembre 2021, la mort de son mari, le DJ et musicien américain Robert Suber. Très vite, la chanteuse de 50 ans a apporté quelques détails, comme la cause de son décès, dévoilant ainsi qu’il avait succombé à un cancer du pancréas et qu’il était parti dans “de terribles souffrances”. Touchés, ses fans mais aussi plus largement le grand public ont voulu lui apporter quelques mots de réconfort. Mais certains s’y sont pris un peu maladroitement.

Sur son compte Instagram, Lââm a poussé un coup de gueule samedi 6 novembre pour se plaindre de la manière dont certains utilisateurs du réseau social lui parlaient dans les commentaires. “Le prochain inconnu ou la prochaine inconnue qui me dit ‘courage ma belle’ va dégager vite. Je déteste la familiarité et le ZARHMA. Ici c’est LAAM point barre. On n’est pas dans un bar à chicha ou chez l’esthéticienne ou au marché de St-Ouen ou chez la coiffeuse. Je ne suis pas votre belle ou votre chérie. Je déteste ces conneries“, a-t-elle écrit, excédée alors qu’elle traverse un deuil difficile, son mari étant parti si vite…

Lââm, qui était déjà sortie de ses gonds quelques heures plus tôt en raison de rumeurs abjectes sur la supposée hygiène de vie de son défunt mari Robert, a ajouté : “Seulement mon mari ou amies proches peuvent m’appeler avec des mots doux. Sur Instagram, je ne vous connais pas. Vous êtes des followers ou des fans, et moi chanteuse. Apprenez le respect, merci.” Voilà qui a de quoi être clair !

Lââm, qui se montre “très forte” face au drame selon Maxime Dereymez son partenaire de Danse avec les stars, a depuis retiré sa publication. Sans doute a-t-elle regretté ses mots un peu forts, écrits sous le coup de la colère et de l’émotion alors qu’elle vit des moments très difficiles.