“Je l’admets, j’ai couché avec des étudiantes” : James Franco, accro au sexe, passe aux aveux

0
66

James Franco était accusé d’agressions par d’anciennes étudiantes dont il était le mentor, et soupçonné d’avoir créé un réseau de jeunes filles pour assouvir ses désirs. L’acteur s’est exprimé pour la première fois à ce sujet : il reconnaît avoir eu des rapports avec ses protégées…

C’est avec le Jesse Cagle Podcast que James Franco a discuté des graves accusations dont il faisait l’objet. Près de 6 mois après le retrait des plaintes de deux victimes présumées (contre le paiement de près de 2 millions d’euros), le comédien américain de 43 ans révèle souffrir de plusieurs addictions, dont une au sexe. Il la soigne depuis 2016.

À l’école, la chose la plus bête que j’ai faite, c’est d’appeler ma masterclass Scènes de sexe. Il n’y était pas question de scènes de sexe, de scènes intimes ou d’autre chose qui y ressemble. C’était un nom provocateur“, confie James Franco. Selon ses ex-étudiantes, l’acteur les poussait à se déshabiller devant la caméra en plein cours et leur demandait de tourner des scènes explicites de type “orgie“. Elles ont même comparé le programme de James Franco à un véritable “réseau” au sein duquel les femmes sont soumises et exploitées.

Je l’admets, j’ai couché avec des étudiantes.

Ça aurait du s’appeler Romance contemporaine ou quelque chose comme ça. C’était un cours où [les étudiants, NDLR] jouaient des scènes de romance, des scènes de ce qu’ils vivent en tant que jeunes. Rencontrer des gens sur des applications, des ruptures, ou juste un mauvais rencard, des trucs comme ça. C’était ce qu’on faisait en cours. Ce n’était pas des scènes de sexe“, insiste-t-il, avant de confirmer certains dires de ses ex-étudiantes. James Franco a effectivement eu des rapports sexuelles avec plusieurs d’entre elles.

Je l’admets, j’ai couché avec des étudiantes. Pas tout le monde dans cette classe en particulier. Mais au cours de mon enseignement, j’ai couché avec des étudiantes et c’était mal, avoue James Franco. Mais comme je l’ai dit, ce n’est pas ce pour quoi j’ai commencé à enseigner à l’école, et je n’étais pas celui qui sélectionnait les élèves qui accédaient à ce cours. Donc ce n’était pas un plan diabolique élaboré par mes soins. Mais oui, j’ai eu des rapports consentis avec une étudiante et je n’aurais pas dû.”

James Franco est un accro au sexe. “C’est une drogue puissante. Et j’y suis accro depuis plus de vingt ans, déclare le héros du film L’Interview qui tue (avec Seth Rogen, sorti en 2015). Je ne pouvais jamais rester fidèle. Alors j’ai trompé. J’ai trompé tout le monde avant Isabel [Pakzad, son ex-compagne, NDLR]”.

L’acteur semble déterminé à soigner cette addiction.