“Je l’ai vécu très douloureusement” : Claire Chazal blessée par l’affaire Patrick Poivre d’Arvor

0
16

En février 2021, une plainte déposée par Florence Porcel, une écrivaine de 37 ans, qui l’accusait de l’avoir violée à deux reprises. Interviewée par le JDD, Claire Chazal a confié à quel point ces graves accusations visant le père de son fils François (né en 1995) l’avaient profondément choquée. “Je l’ai vécu très douloureusement car je n’aime pas les accusations sans preuve ni fondement juridique. Je déteste les noms jetés en pâture à la vindicte populaire et au jugement de l’opinion“, a-t-elle explique.

Celle qui se tient à distance de ce qu’elle considère comme un nouveau féminisme trop “victimaire” ajoute : “Le fait est que cette affaire a été classée, les magistrats n’ont même pas été saisis. Je comprends très bien qu’il existe des problèmes de domination masculine et que les femmes le ressentent.” D’un soutien sans faille pour son ex compagnon, la journaliste de 64 ans, qui s’apprête à relancer l’émission Passage des arts sur France 2, explique : “Je l’ai dit et je le redis : je ne peux pas croire que cet homme que je connais bien professionnellement et personnellement, qui certes aime séduire et convaincre, ait une quelconque violence en lui.” En mars dernier déjà, Claire Chazal avait pris la défense de Patrick Poivre d’Arvor lors d’un passage remarqué sur France Inter.

Pour rappel, Florence Porcel avait accusé PPDA de l’avoir agressée sexuellement à deux reprises : un viol en 2004 et une fellation forcée, en 2009. Des témoignages d’autres femmes s’étaient rajoutés au dossier composé de huit plaintes pour “viols”, “agressions sexuelles” et “harcèlement sexuel” d’après une information du Parisien. Finalement, la procureure de la République de Nanterre Catherine Denis avait clôturé l’enquête préliminaire après cinq mois d’investigations et l’avait classée sans suites.