“Je ne supporte pas ! Ça m’énerve” : Jean-Paul Rouve, agacé par les critiques sur les Tuches

0
31

S’il y a bien une chose qui exaspère Audrey-Crespo Mara dans Sept à Huit, ce dimanche 17 octobre 2021, l’acteur de 54 ans (originaire de Dunkerque) est revenu sur son parcours cinématographique. À l’affiche du Petit Nicolas aux côtés d’Audrey Lamy – en salle le 20 octobre prochain -, ce dernier s’est épanché sur les nombreuses critiques reçues concernant le film Les Tuche, sorti en 2011.

Après avoir interprété avec brio le rôle de Jeff Tuche, Jean-Paul Rouve a partagé avoir beaucoup de tendresse pour ce film. Très attaché à l’image bienveillante des personnages, ce dernier s’est confié être très affecté par les critiques faites à l’encontre des personnes issues du nord de l’Hexagone. Des stéréotypes qui ne le visent pas personnellement en tant qu’acteur mais qui visent “certains de ses amis, ou d’autres membres de la famille, oui.” “Quand on critique ‘Les Tuche’, je le prends mal”, a-t-il indiqué. Et de poursuivre, révolté : “Je ne supporte pas ! Ça m’énerve. C’est bête, mais voilà…

Cette image de “beauf” n’est pas jugée comme étant péjorative aux yeux de l’acteur. Bien au contraire. Cela lui rappelle d’ailleurs de doux souvenirs d’enfance qui lui sont chers. Car comme il l’a indiqué à Audrey-Crespo Mara, Jean-Paul Rouve s’est souvenu que sa famille maternelle – étant issue de la petite bourgeoisie – regardait “avec un certain mépris” son père, un ouvrier des chantiers navals. “Peut-être que ça m’a donné la force d’en vouloir plus“, a ensuite supposé le père de Clotaire.

Et sa famille, Jean-Paul Rouve y tient énormément. Lors d’un entretien accordé au magazine Society en janvier dernier, l’acteur était revenu sur toute l’aide qu’il apporte à ses parents. Son père ayant une pauvre retraite, l’acteur continue d’aider financièrement ses parents. “J’ai une belle vie, je n’ai pas de problèmes d’argent. Mais j’essaie de garder un pied dans une France que j’ai connue, une France ouvrière“, avait-il confié.