“Je parlais de ligature de trompes” : Une candidate de Familles nombreuses a songé à se faire stériliser

0
5

Elle est l’une des candidates emblématiques de Familles nombreuses, la vie en XXL. Ambre Dol (37 ans) partage sa vie de maman de cinq enfants : Joaquim, Winona (fruit de son union avec Alexandre), Jade, Maëlys et Lizandro (nés d’une précédente relation). Interrogée par nos confrères de Gala, la jolie blonde a évoqué son envie d’avoir un sixième enfant… alors qu’elle était persuadée de ne plus en vouloir.

Ambre Dol a un emploi du temps bien rempli. Entre son métier d’infirmière urgentiste et pompier volontaire, ses placements de produits ou encore sa vie de mère, la candidate de Familles nombreuses a rarement le temps de souffler. Malgré tout, elle envisageait d’avoir un sixième enfant avec son mari Alexandre. Une idée qui ne lui serait jamais venue à l’esprit la naissance de Winona (2 ans). “Après Winona, j’ai dit j’en veux plus, je parlais même de ligature de trompes. Je disais non non c’est terminé. En fait quand j’ai eu Winona je me suis dit plus jamais d’enfants parce que Winona a galéré avec ses nuits, parce que j’étais quand même assez épuisée l’année dernière parce que j’ai géré pas mal de choses, Instagram, les placements de produits, donc j’ai amplifié mon temps de travail“, a-t-elle déclaré à Gala.

Mais deux ans ont passé et Ambre Dol a de nouveau ressenti un désir de maternité. Malheureusement, elle doit renoncer à cette envie car, comme elle l’a rappelé, “il faut être deux pour le vouloir“. Et son époux “n’en a pas envie“. “La vraie raison, c’est qu’il ne veut pas changer de voiture et prendre un minibus“, a-t-elle plaisanté. Sa jolie tribu ne devrait donc pas s’agrandir, à son grand regret.

Ce n’est pas la première fois qu’Ambre Dol évoque le sujet. Le 28 septembre dernier, à l’occasion d’un questions/réponses, elle avait confié qu’il était difficile pour elle de se dire qu’elle ne porterai plus la vie. “Le désir de maternité est bien présent ! Je me réveille parfois à 4h du matin en y pensant. Mais j’ai passé une année difficile. J’étais vraiment très fatiguée et je me dis qu’un enfant en plus ça risque de m’achever avec le rythme de travail que j’ai”, précisait-elle.