“Je pleurais de douleur” : Julia Paredes évoque son accouchement cauchemardesque et ses conséquences (EXCLU)

0
11

Bonne nouvelle pour les fans de Maxime Parisi, est de retour dans Mamans & Célèbres, sur TFX. Interrogée par Purepeople, la maman de Luna (4 ans) et Vittorio (3 mois) a évoqué sa nouvelle vie à quatre ou encore son accouchement.

Qu’allez-vous dévoiler au public cette saison ?

On va voir notre nouvelle vie à quatre. C’est une nouvelle organisation et on a une nouvelle vie à Dubaï. Il y a plein de nouvelles choses, de nouvelles règles mises en place dont on n’avait pas l’habitude en France.

Qu’est-ce qui a changé depuis votre arrivée à Dubaï ?

J’ai fait des efforts parce qu’en France je ne voulais jamais faire garder mes enfants et c’était un vrai problème dans mon couple et pour moi au quotidien. Je n’avais jamais de temps pour moi donc j’étais parfois un peu stressée. Et ça jouait sur le moral de tout le monde. Mais j’ai écouté Maxime et j’ai accepté d’avoir une nanny pour m’aider de temps en temps dans la maison. Je ne laisse pas encore mes enfants parce que j’ai beaucoup de mal. J’ai mis mon ego et ma fierté de côté en reconnaissant que j’avais besoin d’un peu d’aide, aussi pour prendre du temps pour mon mari et moi. C’est un grand pas pour moi.

Les téléspectateurs de TFX ont pu découvrir la naissance de votre fils Vittorio. Vous n’avez pas beaucoup évoqué votre accouchement sur les réseaux. Comment s’est-il passé ?

Il était très compliqué. Il est né cinq jours après le terme donc j’étais beaucoup angoissée. Et l’accouchement a duré très longtemps. On m’a déclenchée à 10h du matin et j’ai accouché le lendemain à 9h50. J’ai beaucoup souffert, mais je pense que ça nous a rapprochés avec Maxime. Quand on m’a déclenchée, le col ne voulait pas s’ouvrir. Les vraies contractions sont venues le soir, mais le bébé ne descendait pas pour autant alors que j’étais dilatée à 10. On m’a fait pousser pendant quatre heures, je vomissais toutes les trente minutes. En fait c’est parce que Vittorio était mal positionné, ses épaules n’étaient pas bien placées, donc le médecin l’a tourné pour que ses épaules descendent bien dans le bassin. Comme il a été bloqué pendant quatre heure, il avait une bosse énorme sur la tête, ce qui empêchait aussi qu’il descende. Au final c’est parti, tout allait bien pour lui, mais ça m’a fait un énorme oedème.

Y a-t-il eu des complications par la suite ?

Il s’est infecté et au bout d’une semaine, on m’a dit qu’il faudrait peut-être opérer. On m’a donné antibiotiques sur antibiotiques et au bout d’un mois, ça s’est résorbé seul. Mais pendant un mois, je ne pouvais pas m’asseoir, c’était une catastrophe. Je tenais toute la journée pour ne pas craquer. Mais le soir quand les enfants étaient couchés, je pleurais de douleur tellement c’était insupportable. Malgré tout, je relativisais parce que je me disais que ça aurait pu être pire et que mon bébé allait bien.

Pour quelle raison avez-vous choisi le prénom Vittorio ?

On a longuement hésité sur les prénoms. Maxime voulait à tout prix l’appeler Hercule, on l’a mis en deuxième prénom. Mais je ne voulais pas parce que j’avais peur qu’il subisse des moqueries à l’école. Au final, on a choisi Vittorio parce que son papa est scicilien et dans sa famille il y a un Vitto, je crois que c’est son arrière-grand-père. Et Maxime a dit que Vittorio, c’était joli aussi. Ca m’a tout de suite plu. Ca ajoute le côté scicilien de papa car on a le côté espagnol avec Luna.

Comment se porte-t-il ?

Il va très bien. Il mange bien, il grandit bien. Plus vite que la normale d’ailleurs. Les pédiatres me disent qu’il est bien au-dessus de la courbe mais qu’il va très bien. C’est le principal. On a vraiment fait un petit Hercule pour le coup (rires).

Comment Luna a-t-elle vécu et vit-elle l’arrivée de son petit frère ?

Elle l’a très bien vécu au début. Mais une petite jalousie s’est installée au fur et à mesure. Quand je m’occupais trop de son frère, elle venait et elle cherchait mon attention parfois en faisant des bêtises ou en criant. Je lui ai donc parlé, ça a mis un peu de temps mais elle a compris. Elle a passé quatre ans seule donc c’est normal qu’elle soit bouleversée un peu. Là ça va beaucoup mieux.

Comme toutes les mamans, vous avez vu votre corps changer pendant votre grossesse. Combien de kilos avez-vous pris et combien en avez-vous perdu depuis l’accouchement ?

J’ai pris vingt kilos pendant la grossesse. Quand j’ai accouché j’étais à 65 et j’ai eu du mal à perdre les deux premiers mois. Donc j’ai demandé à Maxime de me reprendre en main. Dès que je me regardais dans le miroir, je pleurais parce que je me trouvais flasque. Maxime a vu ma détresse donc il m’a coachée avec un programme alimentaire. Et en un mois j’ai perdu huit kilos. J’aimerais perdre encore deux kilos.

Comment vous sentez-vous dans votre corps aujourd’hui ?

Beaucoup mieux. Je remets du 36 donc je suis trop contente.

Que peut-on vous souhaiter ?

De vivre encore longtemps heureux et en bonne santé tous les quatre. De voir nos enfants grandir. Que du bonheur. Et on compte continuer Mamans & Célèbres. Pour moi j’ai trouvé le programme qui me correspond totalement. C’est notre vraie vie, on capture tous nos moments, les bons comme les mauvais. On ne dit jamais ‘ne filmez pas ça’. Les gens veulent voir notre vie, donc on montre aussi quand on a des galères pour que les gens se disent ‘eux aussi sont comme nous’.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.